Accueil » Economie » Le prix du gaz propane revu à la hausse

Le prix du gaz propane revu à la hausse

16 mars 2017, 8:42 catégorie: Economie6 207 vue(s) A+ / A-

L’utilisation du gaz propane s’observe de plus en plus dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Dans un premier temps, c’étaient surtout les cuisinières qui s’en servaient pour la cuisson. Aujourd’hui, les chauffeurs emboîtent le pas. Mais si des points de vente augmentent de jour en jour, rendant ainsi plus accessible ce produit, le prix de ce gaz vient d’être revu à la hausse dans plus d’une station d’essence de la zone. Et les utilisateurs de ce produit s’en plaignent.

Dans tous les points de vente du fournisseur dénommé National par exemple, le prix d’un gallon de gaz propane passe de 145 gourdes au cours du mois de février 2017 à 154 gourdes pour le moment. Ce qui fait une augmentation de 9 gourdes sur chaque gallon, dans l’intervalle d’un mois environ, comme l’a fait remarquer un pompiste de la place interviewé par Le National.

 « Mais le raisonnement est simple. Douze livres de gaz propane équivalent à deux gallons. Vingt livres de ce gaz équivalent à quatre gallons. Vingt-cinq livres équivalent à cinq gallons. Trente livres à six gallons. Quarante livres équivalent à 9 gallons. Soixante livres équivalent à 11 gallons. Et cent livres équivalent à 22 gallons. Maintenant, quand un client demande de remplir sa bombonne, alors on obtient le prix en multipliant le nombre de gallons que peut contenir celui-ci par le prix d’un gallon. Ce qui veut dire que, aujourd’hui, une bombonne de 100 livres coûte 15 400 gourdes. Alors qu’en février, il coûtait seulement 14 500 gourdes. Soit une augmentation de 900 gourdes tout simplement », explique un pompiste affecté à l’entreprise National de Delmas.

« C’est un peu naze franchement. Car, il y a moins d’un mois de cela, ma bombonne me coûtait 115 gourdes. Aujourd’hui, il me coûte 165 gourdes. C’est un peu coinçant, mais je ne peux pas ne pas m’en servir. Car après avoir fini de faire le plein ici, je peux m’en servir durant sept jours. Alors que je peux acheter du charbon de bois pour une valeur de 165 gourdes, et après trois jours je n’en ai plus. Le gaz propane a toujours été plus profitable à la cuisson, mais cela ne devrait pas expliquer le fait qu’on augmente le prix du gaz aujourd’hui à ce niveau », se désole un client retrouvé dans une station d’essence de la capitale. Des client-e-s pensent déjà aux autres avantages de gaz.

 « Les avantages avec le gaz propane c’est que quand on s’en sert pour cuisiner, la nourriture se prépare beaucoup plus rapidement, contrairement avec le charbon de bois. La chambre de ta cuisine ne devient pas trop sale, tu vois ? C’est de l’énergie propre. Et promouvoir l’utilisation du propane lors de la cuisson c’est essayer de protéger l’environnement. C’est une raison de plus pour que l’État en Haïti soutienne les consommateurs de ce produit. Mais ce n’est vraiment pas le cas. Et c’est dommage ! », explique un client qui venait s’approvisionner en gaz propane dans un point de vente à Tabarre.

« Qui fixe les prix du gaz propane en Haïti ? Qu’est-ce que cet État fait en Haïti ? Il est perdu ou quoi ? Je ne comprends pas pourquoi le prix d’un gaz si utile augmente ainsi en Haïti, alors que l’État n’en pipe mot. Certains évoquent le coût du dollar américain. D’autres évoquent la hausse des prix sur le marché. Mais tout ça ne peut pas expliquer l’augmentation anarchique du prix de ce gaz. Et, la vie devient de plus en plus difficile en Haïti », déplore un autre client, d’un air plutôt déçu.

Harrios CLERVEAUX

hclerveaux@lenational.ht

Comments

comments

scroll to top