Accueil » Sport » Pour sauver l’honneur !

Pour sauver l’honneur !

09 août 2018, 9:22 catégorie: Sport9 166 vue(s) A+ / A-

L’équipe haïtienne au stade Marville à St Malo.

 

Au terme de deux rencontres disputées dans la 9e édition de la Coupe du monde féminine des moins de vingt ans, la sélection haïtienne a cumulé deux revers, synonymes d’élimination. Le prochain match face à l’Allemagne s’annonce difficile, mais sera l’opportunité pour les Grenadières de s’offrir leur première et unique victoire dans la plus prestigieuse compétition de cette catégorie.

Opposée au Nigéria pour sa deuxième rencontre de poule, l’équipe haïtienne a, une nouvelle fois, buté sur le réalisme adverse. Le talent et les énergies dépensées n’ont pas été suffisants pour prendre le dessus contre la sélection nigériane. Dans la rencontre déroulée au stade Marville de St Malo, ce jeudi 9 août 2018, seule la finition a manqué aux ambassadrices d’Haïti. Elles ont livré une bataille rude et ceci, jusqu’au bout.

Si, au début, les deux équipes n’ont pas livré un bon spectacle, au fil des minutes, ce sont les Haïtiennes qui allaient avoir l’initiative du jeu. Cependant, suite à un flottement défensif, une mauvaise communication entre Tabita Joseph et Milan Pierre Gérôme, l’équipe a concédé un penalty. Rasheedat Ajibade, la capitaine nigériane a converti le penalty en but pour permettre aux siennes de prendre l’avantage dans le match. On jouait la 36e minute.

Avec beaucoup de sérénité, mais une autre motivation, l’équipe haïtienne a abordé la deuxième partie différemment. Avec un jeu élaboré, des changements tactiques, les coéquipières de Melchie Daëlle Dumornay se sont montrées plus entreprenantes et même plus dangereuses par leurs actions, mais leur manque de précision devant le but leur a toujours fait défaut.

Tactiquement et physiquement, les adversaires étaient supérieures, cependant au niveau technique, ce sont les Haïtiennes qui ont réussi à se distinguer. Mais au tableau d’affichage, Haïti est vaincue 1-0 au terme des temps réglementaires.

Quelle leçon tirée?

Les deux rencontres de la sélection Haïti nous ont permis de tirer les leçons suivantes : d’abord un exploit ne doit être une spéculation, car, avec ces grandes nations de foot, la chance de briller était hypothéquée d’avance. Dans un groupe relevé, nous ne devons pas non plus nous montrer inférieures. Haïti est dans l’obligation de se redresser face à l’Allemagne bien que celle-ci soit une équipe supérieure. Les filles doivent être plus patientes, réalistes mieux organisées tant au niveau défensif qu’offensif. La rage de vaincre doit être mesurée pour ne laisser le champ libre à l’arrière. Au niveau de l’effectif, l’équipe composée de Kerly Théus, Ruthny Mathurin, Milan Pierre Gérôme, Émeline Charles, Tabita Joseph, Melchie Daëlle Dumornay, Danielle Dani Étienne, Sherly Jeudy, Roseline Eloissaint, Rachelle Carenus et Nérilia Mondésir doit subir une modification avec la rentrée d’un élément pouvant apporter plus de percussions sur les côtés tout en créant des occasions.

En effet, l’équipe n’a pas à se blâmer des résultats obtenus, l’effort consenti est considérable. Le moment est plutôt de préparer la rencontre face à l’Allemagne, car, elle peut encore marquer l’histoire. Les grenadières peuvent se mesurer à la sélection allemande. Une victoire sauvera l’honneur et marquera l’histoire, du fait qu’elle sera la première sélection haïtienne à signer une victoire en phase finale de Coupe du monde.

Signalons que le prochain adversaire, l’Allemagne, a enchaîné dans la compétition un peu plus tôt, en battant la République populaire de Chine sur le score de 2-0. Le prochain match de l’équipe haïtienne est programmé pour le lundi 13 août à Vannes au stade de la Ravine.

Jessica Jean

Comments

comments

scroll to top