S'identifier Contact Avis
 
23.83° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Les Témoins de Jéhovah - un regard critique

Les Témoins de Jéhovah - un regard critique








Élégants, joviaux, assidus, les Témoins de Jéhovah sont connus à travers le monde entier pour le porte-à-porte. D’ailleurs, ils se targuent d’être la seule « religion » à prêcher de maison en maison. Du moins, c’est ce qu’ils font croire aux adeptes. Ils font la ronde des quartiers pour prêcher la « nouvelle d’un royaume ». Une nouvelle souvent contestée par les autres dénominations à cause de la place de Jésus dans la doctrine des Témoins de Jéhovah.

Durant leur tournée de « prédication », ils utilisent une méthode simple, mais qui fonctionne. Ils ont un capitaine, celui qui oriente les adeptes sur le territoire ; une carte géographique qui leur permet de s’orienter et bien sûr une destination et un itinéraire bien défini.

Ils présentent des sujets préparés à l’avance, lors de la « réunion de prédication ». Ils utilisent plusieurs approches « pédagogiques élaborées par la Watchtower ». Très observateurs, ils abordent les gens en fonction des besoins de ceux-ci. Comme le jaguar, ils guettent, ils attirent leur proie et la croquent d’un coup de mâchoire.

Leur technique est simple : une question, l’appât, qui invite l’interlocuteur à réfléchir et à s’exprimer, une réponse simpliste basée sur les doctrines de la Wachtower. Ils utilisent la traduction du monde nouveau [une traduction controversée à cause de ses impairs et de son énorme différence avec les autres traductions] pour asseoir leur argumentation qu’ils appellent « la vérité ».

Ils sont aussi connus pour le mémorial qu’ils organisent autour de la mort de Jésus. La différence est l’attraction des curieux même quand elle n’est pas solidement fondée. Selon la doctrine des Témoins de Jéhovah, les oints, ceux choisis pour diriger la terre dans un avenir relativement proche, sont « appelés » à ce moment précis. Ils sont les seuls à avoir la légitimité de manger le pain et de boire le vain, pendant la commémoration.

Derrière ces visages qui viennent frapper à vos portes, derrière ces beaux uniformes, derrière cette organisation, se cache une autre organisation. Une organisation que même les adeptes ne connaissent pas parce qu’ils sont interdits d’aller chercher des informations ailleurs. Il est interdit aux Témoins de faire des recherches sur leur propre organisation. Selon la Watchtower, les sites qui émettent des critiques sur l’organisation des Témoins de Jéhovah ne sont pas fiables. Tous ces sites sont considérés comme apostats. En effet, tous ceux qui ont un regard critique sur cette organisation et qui étaient dedans sont des « ennemis », « ennemis de Dieu » selon, le collège central . Ceux-là sont « humiliés, méprisés, ostracisés » par d’autres Témoins et même des membres de leurs propres familles.

Cette stratégie permet à l’organisation d’avoir le contrôle absolu de ses adeptes. Cela n’empêche que certains curieux frôlent les lignes jaunes ou même rouges en allant sur des sites critiques, comme JW.Fact.com, JW-vérité.org, Ex-Jehovah Witnesses- Critical Thinkers, WatchtowerLies, AvoidJW, FaithLeaks, etc. Le propriétaire de celui-ci « FaithLeaks » a fait l’objet d’un procès le mois dernier pour avoir publié des informations sur la pédophilie au sein de cette organisation .

Il faut noter que l’organisation des Témoins de Jéhovah est considérée aux yeux de certains comme l’une des organisations qui défendent le principe de la liberté de pensée, de conscience et de religion, en gros l’article 18 de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. Toutefois, cette liberté, elle ne la donne pas à ses propres fidèles. Consulter un site qui critique l’organisation, chez les Témoins de Jéhovah, est passible de mort spirituelle « exclusion ou excommunication » ou d’autres sanctions comme la notation, la réprimande et l’isolement systématique.

L’adepte qui enfreint la règle fait l’objet d’une investigation, une inquisition menée par deux anciens. Si le fait est avéré, selon le livre secret des anciens « Faites paitre le troupeau de Dieu (Ks10-F) », un comité de discipline religieuse est monté. Il est composé de trois anciens ou plus (à charge) qui analysent la situation et prennent la décision nécessaire. Au cas où l’accusé « pêcheur » ne se serait pas repenti, il sera excommunié. La peine capitale.

« En 2015, une jeune journaliste haïtienne, témoin de Jéhovah, fut excommuniée, à cause d’un ouvrage qu’elle a publié. Selon les anciens, le livre jetait l’opprobre sur la Watchtower. Ils ont même demandé à sa famille de la mettre à la porte, prétextant que la fille était un mauvais exemple pour ses autres soeurs. »

Ceci est un cas parmi les nombreux cas qui sont connus chez les Témoins de Jéhovah.

Friedrich Nietzsche disait à propos de la religion : “L’homme cherche un principe au nom duquel il puisse mépriser l’homme ; il invente un autre monde pour pouvoir calomnier et salir ce monde-ci ; en fait, il ne saisit jamais que le néant et fait de ce néant un « Dieu », une « vérité » appelée à juger et à condamner cette existence-ci.”

Cette citation reflète, avec une parfaite exactitude, la tendance de la Watchtower à ostraciser l’autre, à détruire ceux qui ne sont pas d’accord avec ses principes et ses doctrines, ou du moins à isoler ceux qui se réveillent de leur endoctrinement spirituel.

Raymond Franz, un ancien membre du collège central des Témoins de Jéhovah, écrit à ce propos dans son ouvrage intitulé crise de conscience – la lutte contre la loyauté envers Dieu et la loyauté envers une religion :

« Pour avoir fermement cru qu’il “est dangereux et qu’il n’est pas juste d’agir contre sa propre conscience”, les hommes et les femmes que je connais ont payé le prix fort. Certains ont vu leurs relations familiales briser du jour au lendemain à la suite d’une sanction religieuse officielle ; ils ont été coupés de leurs parents, fils et filles, frères et soeurs, et même de leurs grands-parents ou de leurs petits-enfants. Ils ne peuvent plus fréquenter librement des amis de longue date pour qui ils éprouvent une profonde affection; en effet ces amis subiraient officiellement la même sanction s’ils les fréquentaient. Ils ont vu leur bonne réputation et tout ce qu’elle représentait une vie entière consacrée à la bâtir-traînée dans la boue et salie dans l’esprit et le coeur de ceux qui les connaissaient. Ainsi, il leur est donc impossible d’exercer une influence bonne et saine sur ceux dont ils étaient les proches dans leur communauté, leur pays et voire dans le monde. Des pertes matérielles, et même des mauvais traitements physiques et des insultes peuvent être plus faciles à supporter que cela. »

Pourquoi les Témoins de Jéhovah, les membres du collège central, prennent-ils des mesures si draconiennes contre leurs adeptes qui lisent des critiques sur la Watchtower ? Des gens honnêtes qui, parfois, cherchent à combler un vide spirituel. Pourquoi la Watchtower ostracise tant ceux qu’ils appellent « apostats » ?

Les arguments de la Watchtower pour justifier une telle position sont au nombre de cinq, ils sont présentés dans le livre des anciens (ks10-F : 65-67). Ce sont les suivants:

Les apostats célèbrent les fêtent de la fausse religion (qui regroupe toutes les autres dénominations du christianisme et les grandes religions comme l’islam, le bouddhisme, etc.).

Les apostats participent à des activités interreligieuses.

Les apostats propagent des informations contraires à la VÉRITÉ biblique qu’enseignent les Témoins de Jéhovah.

Les apostats continuent d’exercer un emploi par lequel on se constitue complice ou défenseur de la fausse religion.

Les apostats se livrent à l’idolâtrie .

Quelles informations le collège central des Témoins de Jéhovah ne veut pas que le grand public, en particulier, ses propres adeptes n’aient pas :

Les images subliminales qu’ils diffusent à travers leurs publications ?

Les dossiers de pédophilie qu’ils gèrent en interne ? À noter que les Témoins de Jéhovah, par rapport au principe de confidentialité (ks10-F – Article 29 : 44) de la confession, ne dénoncent pas automatiquement la pédophilie aux autorités judiciaires. Ils n’encouragent pas non plus les parents des victimes à dénoncer les abus sexuels sur leurs enfants aux autorités judiciaires .

Ses positions contradictoires sur le Mexique et le Malawi en ce qui concerne le service militaire ?

La Watchtower a ses raisons que la raison ne connait pas.

Jocelyn Otilien,
Linguiste.



Articles connexes


Afficher plus [1056]