S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
FNE : remise de chèques de subvention aux écoles presbytérales, de la Fédération protestante et des écoles épiscopales

FNE : remise de chèques de subvention aux écoles presbytérales, de la Fédération protestante et des écoles épiscopales








Dans le but de prendre en charge la scolarité des élèves se trouvant dans des zones reculées du pays en situation difficile durant l’année scolaire 2019-2020, les responsables du Fonds national de l’Éducation (FNE) ont procédé, le jeudi 12 septembre 2019, en son local, à la remise de chèques de subvention à la Conférence des écoles épiscopales d’Haïti (CEEH), à la Fédération des écoles protestantes d’Haïti (FEPH). Les montants ont été répartis ainsi : 50 millions de gourdes aux écoles presbytérales, 40 millions pour la FEPH et 10 millions pour les écoles épiscopales d’Haïti.

Le Fonds national de l’Éducation (FNE), par le biais de son directeur général, Joseph Frantz Nicolas, a procédé, jeudi 12 septembre 2019, en son local au village des Orchidées sis à Puits Blain, à la remise de chèques de subvention aux représentants des écoles épiscopales : le père Frantz Casseus, de la Fédération des écoles protestantes (FEPH), St-Fort Christon, des écoles presbytérales, Jean Loudeger Mazile. En effet, ces montants sont destinés à prendre en charge la scolarité des élèves en situation difficile durant l’année scolaire 2019-2020 se trouvant dans des zones reculées du pays où le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) n’a pas d’établissements scolaires.

Selon le directeur général du FNE, Joseph Frantz Nicolas, la mission du FNE est d’aider à scolariser tous les enfants du pays surtout au niveau fondamental. Cette scolarisation, dit M. Nicolas, se fait en termes de quantité (accès) et de qualité. Pour M. Nicolas, en résumé, selon la loi qui a créé le FNE, ce dernier doit intervenir dans le domaine de la construction, de la scolarité des enfants et la formation des maitres.

Prenant part à la cérémonie, le ministre démissionnaire du MENFP, Pierre Agénor Cadet, a indiqué qu’à partir du FNE, le MENFP arrive à payer plus de 8000 enseignants au niveau de tout le pays et arrive également à élargir le parc scolaire. Selon le ministre démissionnaire, quatre nouvelles écoles seront inaugurées cette semaine dans le Sud-Est et le Sud dans des endroits dépourvus d’établissements scolaires. En 2019, affirme M. Cadet, le taux de scolarisation en Haïti est de 90 %.

Plus loin, le ministre a tenu à remercier les écoles presbytérales, les écoles protestantes et les écoles épiscopales pour leur aide au MENFP en offrant le pain de l’instruction à de nombreux enfants dans des endroits reculés. Selon le ministre, le chèque de 50 millions de gourdes accordé aux écoles presbytérales représente peu, mais pourra aider malgré tout. D’après lui, le chèque a été attribué en fonction de la quantité d'élèves se trouvant dans ces écoles. Pour les écoles protestantes, dit-il, 40 millions de gourdes ont été allouées et enfin les écoles épiscopales, 10 millions de gourdes. M. Cadet a fait savoir que l’enveloppe pour les écoles communales est aussi disponible.

« L’année dernière, nous avons reçu pour les écoles presbytérales 40 millions de gourdes », témoigne le révérend Jean Loudeger Mazile, avant d’ajouter que l’Église catholique a environ 1 200 écoles Presbytérales. Avec ces 40 millions de gourdes, il a fait savoir que l’Église catholique avait touché près de 490 écoles, précisant au passage que ces fonds avaient été très utiles pour les écoles les plus éloignées. Avec ce nouveau fonds, le révérend, tout en remerciant le FNE et le MENFP, dit que l’Église catholique entend faire mieux.

Père Frantz Casséus, représentant des écoles épiscopales, pour sa part, a informé que cette subvention allait permettre d’envoyer plus d’enfants en classe à travers le réseau d’écoles épiscopales qui est près de 400 dans tout le pays. Également, indique-t-il, ce montant de 10 millions de gourdes va aider à payer les professeurs et fournir des matériels aux enfants.

De son côté, Christon St-Fort, le directeur exécutif de la FEPH, a indiqué que l’année dernière, le FNE avait alloué 30 millions de gourdes à la FEPH. Avec ce montant, la FEPH avait touché pas moins de 11 000 élèves dans 450 écoles. Le directeur exécutif a indiqué pour cette année, avec ce soutien financier de 40 millions de gourdes, que la FEPH ferait plus et beaucoup mieux sur la qualité et l’accès.

Il faut signaler, selon ce qu’a fait savoir le directeur général du FNE, Joseph Frantz Nicolas, que d’octobre 2018 à ce jour (12 septembre 2019), le FNE a collecté par le biais du ministère de l’Économie et des Finances (MEF) plus de deux milliards de gourdes.

Wisly Bernard Jean-Baptiste



Articles connexes


Afficher plus [3471]