S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Démocratiser le savoir et l’accès au numérique

Démocratiser le savoir et l’accès au numérique








La troisième édition de l’école d’été du numérique qui s’étend sur cinq jours a été lancée le lundi 19 août 2019 à l’Université Quisqueya au haut Turgeau, Port-au-Prince. L’intelligence artificielle et le Web sémantique sont au cœur de cet évènement qui se veut de « démocratiser le savoir et l’accès au numérique » en Haïti. C’est le Réseau des Jeunes Bénévoles des Classiques des Sciences sociales (REJEBECSS-Haïti) qui est l’initiateur de cette activité.

C’est dans l’après-midi du lundi 19 août 2019, à l’université Quisqueya sise au haut Turgeau, Port-au-Prince que le Réseau des Jeunes Bénévoles des Classiques des Sciences Sociales (REJEBECSS-Haïti) a lancé la 3e édition de l’école d’été du numérique avec une conférence au programme. Organisée sur l’Intelligence artificielle par Eric Begin, président et fondateur de Solution In Libro et JocelyneKiss de l’Université Laval, professeure arts & Technologies, cette conférence a réuni plus d’une centaine de participants.

Les deux conférenciers, pour la première fois en visite en Haïti, qui ont répondu aux questions du journal en fin d’après-midi du 20 août 2019, se disent émerveillé de l’engouement que portent les jeunes pour l’intelligence artificielle appelée à remplacer la majorité des emplois lors du lancement ce lundi. Selon eux, les questionnements sur l’avenir de ce sujet en Haïti ont été nombreux.

Selon Éric Begin, « L’intelligence artificielle pour et par Haïti », a été le sujet de la table ronde de cette conférence, c’est-à-dire comment faire pour que les Haïtiens s’approprient de cette technologie. Le fondateur de Solution In Libro a expliqué qu’il a tenu à donner de petits conseils sur comment faire pour mettre en place de noyau autour de l’intelligence artificielle en Haïti afin de créer un écosystème et pour qu’il y ait un réseau de soutien entre les personnes qui vont travailler dans ce domaine-là.

D’après M. Begin, l’intelligence artificielle couvre plusieurs éléments, comme le traitement naturel du langage ainsi que la robotique. « On donne des méthodes aux ordinateurs pour générer des problèmes à partir de solutions qui ont été créés initialement », dit le fondateur de Solution InLibro. « La traduction automatique que l’on voit sur Google est gérée par l’intelligence artificielle », affirme-t-il.

Pour Madame Kiss, cette activité dont Rency Inson Michel est le principal Instigateur avec le REJEBECSS-Haïti se veut comme idée centrale de démocratiser le savoir et l’accès au numérique en Haïti. Pour celle qui est dépêchée par l’Université Laval, l’intelligence artificielle, « ce sont des systèmes experts qui permettent de créer des prédictions à partir de modèle sous-jacentes en se basant sur des données ». Autrement, peut-on dire l’intelligence artificielle consiste à mettre en œuvre un certain nombre de techniques visant à permettre aux machines d’imiter une forme d’intelligence réelle.

Quant à la journée du mardi 20 août, c’est le spécialiste en données ouvertes, le physicien Miguel Tremblay du Canada qui a animé la formation. Selon lui, l’idée c’était de « montrer comment les Haïtiens » peuvent utiliser « wikidata » pour documenter eux-mêmes, leur propre patrimoine, les personnalités ou les endroits, mais aussi le créole haïtien. Dans « Wikidata », dit-il, les choses sont définies dans plusieurs langues. Et par conséquent, selon lui, on en a pu définir en créole haïtien l’équivalent « Être humain » à travers un travail pratique dans « Wikidata », qui est : « Moun ». Ainsi, plusieurs participants arrangés autour de différentes tables avec leur laptop ont pris part à des exercices pratiques sur « Wikidata » soutenus par M. Tremblay et autres.

Pour ce mercredi 21 août 2019, Eric Begin et Jocelyne Kiss ont indiqué qu’ils vont mettre le focus, entre autres, sur des concepts de l’intelligence artificielle pour faire une mise à niveau, afin que tout le monde ait le même langage. Ils ont fait remarquer que l’objectif c’est de montrer le fondement et les limites de l’intelligence artificielle et d’ouvrir des compétences en favorisant l’envie d’aller plus loin. Des petits ateliers sur le Web sémantique sont prévus également. Ils laissent savoir comme travail pratique, une présentation sur le "Chat bot" qui est une interface web où les gens vont pouvoir poser des questions pour obtenir des réponses en utilisant l’intelligence artificielle.

L’on rappelle, la troisième Édition de l’école d’été du numérique du REJEBECSS-Haïti voulant démocratiser le savoir et l’accès du numérique en Haïti prendra fin ce vendredi 23 août 2019.

Wisly Bernard Jean-Baptiste



Articles connexes


Afficher plus [3429]