S'identifier Contact Avis
 
26.33° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sports rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
La 2e édition du concours de génie intercommunal Soleil est officiellement lancée

La 2e édition du concours de génie intercommunal Soleil est officiellement lancée








Dans l’objectif d’encourager l’excellence académique chez les jeunes, le ministère du pasteur Enock (MPE) de concert avec la mairie de Cite Soleil et la Coordination générale du Programme d’excellence académique (PEA), a procédé, le samedi 2 février 2019, aux locaux de Trois 27 Centre d’affaires (Delmas), au lancement de la 2e édition du grand concours génie intercommunal Soleil (GICSOLEIL). Du 2 février au 13 avril 2019, 9 écoles des 5 communes de l’aire métropolitaine de Port-au-Prince vont s’affronter.

Depuis plusieurs années, le pasteur évangélique Jean Enock Joseph à travers son initiative phare baptisée MPE (ministère du pasteur Enock) s’investit dans plusieurs causes sociales du pays, notamment l’éducation. Ainsi, dans le souci de susciter une culture d’excellence en milieu scolaire, le président du MPE a officiellement lancé la 2e édition du grand concours génie intercommunal Soleil, un concours de connaissances générales qui selon le leader du MPE visant à encourager l’apprentissage chez les jeunes écoliers.

Pour cette présente édition, 9 écoles venant de 5 communes du département de l’Ouest y prendront part. Ces établissements sont répartis comme suit : 5 écoles sortant dans la commune de Cite Soleil, 1 école de Port-au-Prince, 1 école Delmas, 1 établissement de la commune de Croix-des-Bouquets et le dernier à Carrefour. Le Collège Louverture Cleary School de la Croix-des- Bouquets, le Lycée Henry Christophe de Carrefour, le Collège Frantz Paillère se trouvant à Delmas et le lycée de la Saline dans la commune de Port-au-Prince.

Lors de la journée inaugurale de cette nouvelle édition de ce concours, le champion en titre, le Collège Louverture Cleary School de la Croix-des-Bouquets affrontait le Lycée Henry Christophe de Carrefour. Pour ce premier match, c’est la commune de Croix-des-Bouquets via le Collège Louverture Cleary School qui a eu raison au dépens de la commune de Carrefour. il a largement battu le Lycée Henry Christophe de Carrefour sous le score de 53 à 39. Pour la deuxième journée, les responsables donnent rendez-vous pour le samedi 9 février 2019.

Intervenant lors de la cérémonie du lancement, jean Enock Joseph a informé que l’objectif de cette initiative était d’arriver à développer la capacité intellectuelle des jeunes et aussi de mettre en avant leurs talents, surtout ceux vivant dans le plus grand bidonville du pays.

De son côté, le maire adjoint de la mairie de Cité Soleil, Joël Janéus a profité de l’occasion pour dire que le Conseil municipal de Cité Soleil allait entamer un ensemble d’actions visant à valoriser les ressources humaines de cette commune. Dans le cadre du concours d’excellence, poursuit-il, ladite mairie va financer des études de 1er cycle aux 14 gagnants à l’Université Quisqueya (UNIQ) pour des différentes disciplines.

Le coordonnateur du PEA, Jean Reynald Belance a présenté ledit programme comme étant un projet visant à promouvoir l’éducation dans le pays, particulièrement dans la commune de Cite Soleil, Tabarre, Kenscoff et autres. « On a lancé ce concours dans le but d’aider les jeunes d’avoir une forte capacité intellectuelle afin qu’ils puissent intégrer facilement l’Université d’État d’Haïti (UEH) », a avancé le jeune coordonnateur. « Depuis le lancement du programme d’excellence académique (PEA), plusieurs jeunes (filles et garçons) sont déjà encadrés. Pour l’année 2018, le PEA a permis à 57 jeunes de franchir la porte de l’Université, dont 14 à l’UEH et 3 à l’UNIQ ».

Peterson Jean Gilles



Articles connexes


Afficher plus [2989]