S'identifier Contact Avis
 
33.17° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Lancement de la 4e édition du concours de musique Éducation à la citoyenneté du MENFP

Lancement de la 4e édition du concours de musique Éducation à la citoyenneté du MENFP








Le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), Pierre Josué Agénor Cadet, a procédé, le mercredi 9 janvier 2019, au local du ministère, sis à Delmas 83, au lancement officiel de la 4e édition du concours de musique Éducation à la citoyenneté sous le thème : « An n kole tèt pou yon lòt Ayiti ». L’objectif de ce concours est de promouvoir l’éducation citoyenne et parvenir à un comportement responsable, citoyen et non violent chez les jeunes pour le renouveau d’Haïti.

C’est en présence de plusieurs artistes dont Roosevelt Saillant dit BIC, Jean Belony Murat dit BélO, Tamara Suffren, pour ne citer que ceux-là, que le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), Pierre Josué Agénor Cadet, a lancé, le mercredi 9 janvier 2019, la 4e édition du concours de musique Éducation à la citoyenneté. Ce concours, qui vise des groupes de jeunes de 14 à 20 ans inscrits à une école, a pour objectif de développer un comportement responsable chez les jeunes. Le thème de ce concours pour l’année 2019 est : « An n kole tèt pou yon lòt Ayiti ». Selon le ministre, ce concours mettra en valeur des jeunes de tout le pays. Et c’est un montant d’environ trois millions de gourdes qui est décaissé pour commencer les préparations, a fait savoir le ministre, n’étant pas en mesure de donner la somme exacte que coûte cette 4e édition.

« Si on veut un autre pays, il faut commencer par les jeunes », a déclaré le titulaire du MENFP. Pour lui, c’est un impératif de mettre des loisirs sains pour les jeunes. Ce faisant, cela va éviter à ce que les jeunes participent à des activités qui les détruisent. C’est en ce sens, dit-il, depuis des années que le ministère a lancé une campagne d’éducation civique et citoyenne permettant d’aller à la rencontre des jeunes pour les aider à mettre en évidence toute leur potentialité artistique et culturelle. Pour le ministre Cadet, cette campagne vise à promouvoir les valeurs patriotiques et l’esprit de dialogue chez les jeunes. Si les générations passées n’ont pas pu se mettre ensemble, il croit que c’est une nécessité de développer le vivre ensemble chez les jeunes.

« C’est un honneur pour moi d’être un élément qui accompagne la jeunesse de mon pays », lance Roosvelt Saillant dit BIC, ajoutant que le seul endroit où il se sent utile, c’est en Haïti. Pour lui, il est important d’offrir aux jeunes une alternative. En ce sens, dit-il, on a besoin de retenir les jeunes focus sur les valeurs morales et citoyennes. Pour participer au concours, laisse savoir BIC, il faut que les jeunes se mettent en groupe de trois à cinq élèves. Le formulaire d’inscription, ajoute-t-il, doit être dûment complété et signé par la direction de l’institution dont fait partie le groupe d’élèves. L’oeuvre ne doit pas dépasser quatre minutes et devra être acheminée au bureau du MENFP des différents départements ou l’envoyer à l’adresse mail suivant : annkolèt2019@gmail. com, a-t-il précisé. « Pour participer à ce concours, il n’y a aucuns frais d’inscription », dit-il. Le chanteur de « kokorat » poursuit en faisant savoir que les jeunes doivent respecter le thème, la mélodie doit être originale et la prose de qualité. C’est en quelque sorte sur ces critères qu’on va évaluer l’oeuvre des jeunes.

Les oeuvres seront reçues du 21 janvier au 22 février 2019. L’on précise qu’on aura dix groupes finalistes qui seront bénéficiaires des prix suivants : l’enregistrement de leurs chansons avec le coaching des artistes dans un studio professionnel, une prestation live dans le concert de clôture et l’édition d’un CD « An n kole tèt pou yon lòt Ayiti » avec les dix chansons. Aussi bien, un certain nombre de cadeaux sera donné à chaque participant, selon un document fourni à la presse par le bureau de communication du MENFP. Et la clôture du concours est prévue pour le 27 mars 2019.

Dans le cadre de cette 4e édition, tout un ensemble de calendriers de programmation est prévu. On peut citer, entre autres, la conception et la diffusion des spots de sensibilisation autour du concours, le 10 janvier 2019, la publication de la liste des membres de jury, 14 janvier, et le choix des premiers groupes les plus performants suivant les critères du concours, 4 mars 2019.

Wisly Bernard Jean-Baptiste



Articles connexes


Afficher plus [3237]