S'identifier Contact Avis
 
26.33° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sports rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Un professeur haïtien de Droit international public, lauréat du programme chercheur invité de l’Institut Max Planck de Luxembourg

Un professeur haïtien de Droit international public, lauréat du programme chercheur invité de l’Institut Max Planck de Luxembourg








Parti en France, en septembre 2018 pour réaliser sa thèse de Doctorat en rapport avec le Droit international à l’université Paris 10 Nanterre, Me Moïse Jean, professeur au CEDI et à UNIQ, sort lauréat de l’édition 2019 du concours « Guest Program » (programme chercheur invité) de l’Institut Max Planck pour le droit procédural international, européen et réglementaire du Luxembourg avec son projet de recherche intitulé « The Rule of international law » (l’état de droit international), un projet d’analyse critique du droit international contemporain.

L’ayant contacté pour en savoir plus sur le fameux concours qu’il a remporté, le professeur Moïse Jean a exprimé, au cours d’une interview pour le compte du journal Le National, son bonheur d’avoir été l’un des lauréats du programme chercheur invité de l’Institut Max Planck de Luxembourg. Ce dernier a expliqué que ce « programme chercheur invité » a été mis en place afin d’accueillir un nombre limité de jeunes chercheurs travaillant sur des thématiques liées au droit international public, européen et réglementaire, afin de faire progresser leur activité de recherche au sein de l’institut.

Toujours selon les dires de Me Jean, l’Institut Max Planck est l’une des plus importantes sociétés savantes dans l’espace européen en matière de droit procédural international, ayant pour objectif de promouvoir la recherche académique et les échanges universitaires avec des universitaires étrangers. « Cet institut doit son existence au Grand-Duché de Luxembourg, qui le finance entièrement, dans le cadre d’une stratégie plus large du gouvernement local visant à développer le Luxembourg en tant que centre d’excellence universitaire et d’enseignement supérieur », nous informe-t-il.

Désormais, outre qu’à l’institut de Luxembourg, Moïse Jean conduira également ses recherches au cours de l’année 2019 à l’Institut Max Planck pour le droit international public à Heidelberg (Allemagne) et à l’Institut suisse de droit comparé, à Lausanne (Suisse). « Mon travail consistera à recueillir les données nécessaires, que ce soit les travaux de la doctrine ou les matériaux des organisations internationales ou encore des décisions de justice afin de produire un examen critique de l’actuel droit international », déclare-t-il.

À noter que ce programme accueille depuis sa création une vingtaine de jeunes chercheurs de différentes nationalités.

Laïka Mezil



Articles connexes


Afficher plus [2989]