RTPacific Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le coût nominal moyen du panier alimentaire augmente de 3% pour se situer à 1 826 gourdes en décembre 2020, selon la CNSA

Le coût nominal moyen du panier alimentaire augmente de 3% pour se situer à 1 826 gourdes en décembre 2020, selon la CNSA



Dans son dernier rapport rendu public récemment autour du panier alimentaire et condition de sécurité alimentaire, la Coordination nationale sur la Sécurité alimentaire (CNSA) a expliqué que le coût nominal moyen du panier alimentaire en décembre 2020 se situe autour de 1 826 gourdes par personne par mois soit 9,130 gourdes pour une famille de 5 personnes contre 1764 gourdes en novembre 2020 et 1982 gourdes en décembre 2019 soit respectivement une augmentation de 3% en rythme mensuel et une diminution de 8 % en rythme annuel.

La diminution du coût du panier en rythme annuel d’après la CNSA, est principalement due à la relative appréciation de la gourde au courant des mois de septembre et d’octobre 2020 alors que l’augmentation du coût du panier alimentaire par rapport au mois d’octobre s’explique par la reprise de la dépréciation de la gourde par rapport au dollar américain au courant du mois de novembre 2020. En effet, le taux de change dollar/gourdes a connu une brusque baisse en septembre 2020 passant de 119 gourdes pour un dollar en août à 64 gourdes en Octobre 2020 pour repartir à la hausse à partir du mois novembre 2020.

Par ailleurs, les données fournies précisent qu’à l’échelle nationale, au cours du mois de décembre 2020, le panier alimentaire moyen reste stable (3%) par rapport au mois de novembre et accuse une augmentation de plus de 6% par rapport au mois d’octobre. Une hausse de 19% du coût du panier alimentaire s’observe aussi en rythme mensuel sur les marchés des Cayes et de Fond-des-Nègres. A l’exception du marché de Port-de-Paix qui présente une baisse de 6% en rythme mensuel tous les autres marchés affichent une variation positive allant de 2 à 6%, a informé la CNSA, qui a plus loin, souligné qu’en glissement annuel, la baisse de la valeur du panier est de 8%.

« A l’exception du marché de Hinche qui accuse une variation positive, la baisse du panier est reflétée sur toutes les régions. Les plus fortes baisses ont été enregistrées à Port-de-Paix (-17%), Croix-des-Bossales (-11%), Jacmel (-9%) et Fonds-des-Nègres (-8%). En rythme annuel, la variation du panier alimentaire les moins élevés s’observe sur les marchés de Ouanaminthe (-1%) et du Cap-Haitien (-2%). Pour les autres marchés, la baisse du coût nominal du panier alimentaire varie de 6 à 7% », a révélé la Coordination nationale sur la Sécurité alimentaire.

Tendance des prix des produits alimentaires sur le marché national

En ce qui concerne les prix des produits sur le marché national, le principal facteur qui détermine le coût du panier alimentaire est le prix des céréales qui représentent environ deux tiers de l’énergie consommée par jour par les plus pauvres. Alors, en rythme annuel, la baisse de la valeur du panier au cours du mois de décembre 2020 résulte de la baisse des prix du sucre crème (-26%), du sucre blanc (-18%), du riz importé (-12%), de la farine de blé et du maïs importé (-11%).

Le prix du sucre crème a surtout baissé sur les marchés de Port-de-Paix (-13%), du Cap-Haitien (-7%) et des Gonaïves (-5%). Celui du sucre blanc sur les marchés du Cap-Haitien (-38%), de Jacmel (-33%), des Gonaïves, de Port-de-Paix (-30%), et de Fonds des Nègres (-26%).

Celui du riz importé sur les marchés de Jérémie (-30%), de Croix-des-Bossales (-17%), de Fonds des Negres (-14%) et de Port de paix (-13%). Enfin, la baisse de la valeur du panier sur la base annuelle a résulté aussi du prix de la farine de blé sur le marché de Port-de-Paix (-17%) et de celui du maïs importé sur les marchés de Fonds-des-Negres (-16%), des Cayes (-14%), de Jérémie (-13%) et de la croix-des-Bossales (-5%).

Plus loin, on voit qu’en rythme mensuel, la valeur du panier est surtout influencée par les prix du riz importé, du sucre crème, de la farine de blé, du riz local et du maïs importé. Le prix du riz importé a surtout baissé sur les marchés des Cayes(-60%), de Fonds-des-Nègres de Port-de-Paix (-24%) et Gonaïves (-26). Celui du sucre crème a surtout diminué sur les marchés de Fonds-des-Nègres et des Cayes (- 30%). Alors que le prix de la farine a diminué sur les marchés du Cap-Haitien (-22%) et de Jérémie (-20%). Celui du maïs importé a particulièrement diminué sur le marché de Fond des Nègres (23%).

Peterson Jean Gilles




Articles connexes


Afficher plus [3091]