S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
La FAO veut renforcer sa collaboration avec l’État haïtien

La FAO veut renforcer sa collaboration avec l’État haïtien








Lors d’une visite effectuée récemment en Haïti, l’ADG et représentant de la FAO pour l’Amérique latine et les Caraïbes, Julio Berdegue, a rencontré les hauts fonctionnaires de l’administration actuelle ainsi que les partenaires techniques et financiers, a-t-on appris dans le communiqué de presse. Dans le cadre de cette visite, les discussions étaient axées sur la nécessité de renforcer les liens entre l’État haïtien et la FAO.

L’Assistant directeur général et représentant régional de l'Organisation des Nations unies pour l´Alimentation et l’Agriculture (FAO) pour l’Amérique Latine et les Caraïbes, Julio Berdegue, dit croire que c’est une nécessité de renforcer la collaboration entre l’État haïtien et la FAO. Le renforcement des liens entre la FAO et le gouvernement haïtien va permettre de soutenir les politiques et actions prioritaires de l´État.

En ce sens, le représentant a souligné l’importance de la ratification de certains accords. « Haïti a l’intérêt de ratifier deux accords internationaux d´importance capitale pour le pays , à savoir l´accord de 2009 relatif aux mesures du ressort de l´État du port qui donnerait les moyens au pays de lutter contre la pêche illégale et illicite et ainsi protéger ses ressources marines et le traité international de 2001 sur les ressources phylogénétiques pour l´alimentation et l´agriculture qui offrirait des possibilités aux agriculteurs haïtiens d´avoir accès à des variétés de semences de qualité », a-t-il insisté.

Julio Berdegue a également fait un plaidoyer auprès de l´ambassade du Mexique pour une coopération Sud-Sud entre Haïti et le Mexique. À cet effet, il promet que cette coopération pourrait se matérialiser par un soutien financier ou technique, en s´appuyant sur la FAO, notamment pour les quatre domaines prioritaires du ministère de l’Agriculture.

En outre, monsieur Berdegue a rappelé aux parlementaires que ce sont eux qui détenaient les clés pour éradiquer la faim dans le pays. Car, les « solutions techniques existent, mais le cadre juridique doit être fort pour relever ce défi ». « Les efforts nécessaires du Front parlementaire visant à renforcer l´arsenal législatif dans la lutte contre la faim et la malnutrition en Haïti », a-t-il avancé. Par ailleurs, il promet de continuer d’aider le ministère de l’Environnement dans le renforcement de ses capacités, en particulier dans les domaines liés au changement climatique.

De son côté, le Premier ministre démissionnaire, Jean Michel Lapin a mis l’accent sur la nécessité de renforcer le secteur agricole. De ce fait, M. Lapin a attiré l’attention du représentant de la FAO sur l’importance de la « sortie de l´agriculture de subsistance du pays pour aller vers une agriculture de développement ».

Après sa rencontre avec le PM démissionnaire, il a aussi visité le ministre de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural démissionnaire, Jobert C. Angrand. Au cours de cette rencontre, le titulaire du MARNDR a souligné les quatre domaines possibles de coopération avec la FAO. Il s’agit de, selon M. Angrand, la production de semences, l´irrigation, la pêche et l'aquaculture et la mise en place d’un système d´alerte précoce à la sécheresse.

Selon un communiqué de presse de la FAO, la Banque interaméricaine de développement (BID) en Haïti a confirmé lors de la réunion avec M. Berdegue qu'elle comptait renforcer son partenariat avec la FAO, notamment pour aider le MARNDR à développer ces quatre domaines clés.

Cluford Dubois



Articles connexes


Afficher plus [2405]