S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Montrouis, un projet lancé pour faire augmenter la production agricole au Corridor des Matheux

Montrouis, un projet lancé pour faire augmenter la production agricole au Corridor des Matheux








Lancement, le mercredi 21 août 2019, à Montrouis, d’un projet visant à renforcer le Centre rural de Développement durable de Montrouis (CRDDM). Dénommé « Projet d’appui au renforcement du CRDDM, ce présent projet est financé par l’USAID à hauteur de 450 000 dollars américains, et il se donne pour objectif de faire accroitre la productivité agricole au Corridor des Matheux par le biais du renforcement de l’Association de gestion du CRDDM.

Le “Projet d’appui au renforcement (PARC) du CRDDM” est un projet qui a démarré depuis en mois de mars 2019. Ce projet d’après les dires du directeur exécutif du Centre rural du Développement durable de Montrouis (CRDDM), Agr Jean Junior Auguste, s’étend sur une durée de trois (3) ans, et s’inscrit dans le cadre du programme de l’USAID pour renforcer les organisations agricoles. “Depuis l’existence de ce centre en 2014, avec le support de l’USAID, les agriculteurs ne cessent de trouver de l’accompagnement via plusieurs projets agricoles leur permettant d’en tirer des profits de la terre). Alors, pour que ce centre puisse toujours répondre à sa mission, l’USAID a jugé nécessaire de financer le ‘Projet d’appui au renforcement (PARC) du CRDDM’ autour d’un montant estimé à 450 000 dollars américains, a fait savoir Agr Auguste.

‘La vision dudit projet est de permettre une augmentation de la productivité agricole du Corridor des Matheux à travers un CRDD renforcé. De manière spécifique, on compte dans ce projet d’encadrer un bon nombre de planteurs en vue de faire accroitre la production de banane et du riz. Recycler des paysans, de vulgarisateurs à travers l’approche champs école paysans pour faire des transferts de la technologie’, a poursuivi l’Agr Jean Junior Auguste.

En outre, par ce projet, les responsables entendent créer un réseau entre les planteurs et les entreprises agricoles pour pouvoir faciliter l’écoulement des denrées agricoles des agriculteurs. Puis, mettre sur pied des comités de gouvernance pour protéger les bassins versants et planter 40 000 arbres pendant la durée de ce projet. Toutefois, pour la protection des bassins versants, les comités de gouvernance des bassins versants seront formés pour faire la gestion et la protection de ces derniers.

En effet, en vue d’atteindre les objectifs fixés, un ensemble d’activités sont envisagées, lit-on dans le document de projet. ‘Protéger les berges des canaux d’irrigation et correction des ravines ; former et encadrer les planteurs ; reboiser des micros-bassins versants et formation continue des membres de l’Association des irrigants de la Cote des Arcadins (AICA)’, sont entres autres les activités prévues à travers ce projet.

La commune de Montrouis comme tant d’autres communes côtières du pays connait de graves problèmes environnementaux. Vu les bassins versants qui ne sont pas protégés et la pratique de déboisement qui persiste, cela a causé du tort à cette municipalité riche en potentialité agricole. Alors, un tel projet qui entend faire augmenter la production agricole du Corridor des Matheux, est pour Dieu Mila Bien Aimé, mairesse de Montrouis, une bonne chose. Car, dit-elle, lorsqu’on a des bassins versants protégés et des gens qui travaillent au profit du secteur agricole, le grand gagnant c’est la population en générale.

De ce fait, la première citoyenne de Montrouis se dit prête à collaborer du côté de l’équipe qui s’en chargera de l’exécution de ce projet afin de permettre aux habitants de sa ville d’avoir une meilleure vie. Ensuite, elle a demandé à la population d’apporter tout leur apport pour la pleine réussite du PARC-CRDDM.

Prenant la parole en cette cérémonie, Esther Linda Noel, représentant des agriculteurs n’a pas caché ses mots pour remercier tous les acteurs qui ont contribué pour offrir au Corridor des Matheux ce beau projet. Le PARC-CRDDM, a-t-elle affirmé, est un projet très inattendu dans les quatre communes du Corridor des Matheux, car il vient en appui aux agriculteurs. ‘Grâce à ce projet, nous serons en mesure de faire accroitre la production via les techniques que nous allons à prendre’.

Il est important de souligner, lors de la cérémonie du lancement, des planteurs des quatre communes du Corridor des Matheux, notamment, les communes de Carbaret, d’Arcahaie, de Montrouis et de Saint-Marc, le maire communal de Montrouis, Dieu Mila Bien Aimé, des ASEC et CASEC, le DG de l’ODVA, des représentants de l’USAID, les membres de l’Association de gestion du Centre rural du Développement durable (AGCRDDM) ont répondu a l’appel.

Et pour que ce projet soit pérennisé, on veut également renforcer la capacité de l’AGCRDDM pour qu’il puisse être en mesure de fournir des services aux agriculteurs. Par conséquent, Ricot Louis Jeune, membre du comité de gestion, souhaite que toutes les parties prenantes s’engagent afin d’aider les agriculteurs

Peterson Jean Gilles



Articles connexes


Afficher plus [2405]