S'identifier Contact Avis
 
23.83° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
L’ajustement des prix du pétrole : le gouvernement rejette la proposition de la direction de l’inspection fiscale du MEF

L’ajustement des prix du pétrole : le gouvernement rejette la proposition de la direction de l’inspection fiscale du MEF








La demande sur une éventuelle augmentation du prix de l’essence à la pompe faite par la direction de l’inspection fiscale du ministère de l’Économie et des Finances (MEF) à l’État central a été rejetée. « Les prix à la pompe restent inchangés », lit-on dans une note du ministère de l’Économie et des Finances (MEF).

Suite à la publication du rapport de la direction de l’inspection fiscale du ministère de l’Économie et des Finances (MEF) qui a demandé à l’État central d’ajuster les prix de l’essence à la pompe à cause du manque à gagner enregistré dans la perception des taxes sur le pétrole, le gouvernement, à travers le ministère de l’Économie et des Finances, a réagi. De ce fait, dans une note de presse parue, le mercredi 5 juin 2019, le gouvernement a porté certaines clarifications.

En effet, dans cette note, le gouvernement n’embrasse pas l’idée de réviser à la hausse les prix des produits pétroliers sur le marché haïtien. « Les prix à la pompe restent inchangés et une commande de 250 000 barils de produits blancs de la DINASA sera livrée d’ici la semaine prochaine en vue d’approvisionner le marché », a-t-on informé.

Par ailleurs, le MEF a reconnu que l’État se trouve dans l’incapacité financière à acquitter ses dettes envers les compagnies pétrolières du pays. Pour que l’approvisionnement des stations d’essence puisse continuer à se faire, le MEF compte mettre tout en œuvre. En ce sens, des dispositions sont prises pour éviter la pénurie des produits pétroliers à la pompe, a-t-on expliqué. En outre, le gouvernement en place se montre très préoccupé vis-à-vis de la situation financière des compagnies pétrolières occasionnée par le non-remboursement des taxes négatives.

Le MEF demande la population de garder son calme

Au cours de cette semaine, certaines personnes commencent à parler d’un éventuel ajustement de l’essence sur le marché pour le lundi 10 juin 2019. Sur les réseaux sociaux, le débat fait rage. Selon plus d’un, le gouvernement ne va pas commettre l’erreur du mois de juillet 2018.

Pour mettre la population en confiance, le MEF les invite à garder leur calme. « Le MEF exhorte donc la population à garder la sérénité et à ne pas céder aux manipulations de groupes sociaux cherchant à provoquer le désordre et l’instabilité dans le pays ». Pour finir, il profite de l’occasion pour renouveler sa bonne collaboration avec des partenaires du secteur pétrolier en vue de garantir la disponibilité de ces produits sur le marché.

Il faut souligner que selon le rapport de la direction de l’inspection fiscale, du 31 avril au 10 mai 2019, une nouvelle dette s’élève déjà à 8,7 milliards de gourdes, un montant que l’État haïtien doit rembourser pour permettre l’importation de l’essence sur le marché local. Toujours selon les données disponibles, l’État a un déficit de plus de 753 millions de dollars américains sur les produits pétroliers.

Cluford Dubois



Articles connexes


Afficher plus [2331]