S'identifier Contact Avis
 
23.66° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
La BRH croit en une réduction de l’inflation et du financement monétaire

La BRH croit en une réduction de l’inflation et du financement monétaire








La Banque de la République d’Haïti (BRH) vient de publier sa note de politique monétaire pour le deuxième trimestre de l’exercice fiscal 2018-2019. Les autorités monétaires présentent à travers ce document un état des lieux de l’environnement macroéconomique et financier du pays.

Dans cette note, il est signalé les effets des situations de troubles politiques du mois de février 2019 pour expliquer les effets sur le secteur tertiaire particulièrement – l’hôtellerie – le tourisme. S’agissant des lignes aériennes, elles ont réduit leur nombre de vols sur Haïti, souligne la note. Les autorités de la BRH informent qu’une enquête réalisée par la Direction Monnaie et Analyse économique de la banque auprès de 23 hôtels du pays indique que 64% des réservations pour le mois de février 2019 ont été annulées.

« Cette situation devrait affecter la disponibilité de l’offre alimentaire locale avec des retombées néfastes potentielles sur les prix des produits alimentaires dans les prochains mois », se référant à la situation de sécheresse dans les grandes régions agricoles qui sévit dans le pays depuis plusieurs mois. Une situation, selon la BRH, qui est à la base des pressions inflationnistes.

Parallèlement, cette situation s’explique aussi par la hausse du financement monétaire en décembre et janvier avec ses conséquences en termes de dépréciation de la monnaie nationale et d’augmentation de la demande globale.

Les prévisions réalisées par la Direction de la Monnaie et de l’Analyse économique (MAE) pour les trois prochains mois tablent sur une évolution à la baisse de l’inflation mensuelle, alors qu’en glissement annuel l’inflation devrait poursuivre sa progression. « Le taux d’inflation devrait s’établir à 1,3 % en mars avant de se stabiliser à 1,1 % pour les mois d’avril et de mai. En rythme annuel, le taux d’inflation devrait atteindre 17,5 % en mars, et 17,6 % pour les mois d’avril et mai 2019 » lit-on dans la note.

Les concepteurs de la note précisent que ces prévisions sont essentiellement basées sur les valeurs passées de l’inflation. Pour eux, il convient de considérer l’impact de la sècheresse sur l’offre locale de denrées alimentaires ainsi que les retombées potentielles sur les prix internationaux, des inondations ayant affecté le Midwest américain.

Ils se disent convaincus que le respect strict du Pacte de gouvernance économique et financière visant à contenir les dépenses publiques dans les limites des ressources de l’État pourrait faciliter une réduction du financement monétaire.

Hansy MARS



Articles connexes


Afficher plus [2263]