S'identifier Contact Avis
 
31° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sports rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Avec 3.2 milliards de dollar US, l’économie haïtienne mise beaucoup sur les transferts de la diaspora

Avec 3.2 milliards de dollar US, l’économie haïtienne mise beaucoup sur les transferts de la diaspora








Au cours de l’année 2018, selon les données fournies par les autorités étatiques, les transferts de la diaspora vers Haïti sont estimés à 3.2 milliards de dollars, un chiffre qui suscite beaucoup de réactions. Pour l’économiste Etzer Emile, l’économie haïtienne dépend en grande partie des transferts en provenance de l’étranger. Il a aussi fait remarquer que le poids du transfert des Haïtiens de la diaspora dans l’économie prouve que les secteurs économiques du pays ne sont ni diversifiés ni développés.

De jour en jour, l’économie haïtienne se repose sur les transferts de la diaspora, vu l’abandon des secteurs clés par les autorités en place. Malgré une mauvaise note de l’économie haïtienne durant l’année dernière, en ce qui a trait au transfert de la diaspora vers Haïti, celui-ci a connu un record. Au cours de l’année dernière, ces transferts ont augmenté de 18 % par rapport à l’année 2017. En effet, plus de 3 milliards de dollars américains ont été transférés de l’étranger vers le pays pour l’année 2018. Selon certaines données, ¾ de ces transferts proviennent des États- Unis, soit 145 dollars américains par transfert.

Pour le professeur Etzer Emile, on est face à une économie tournée vers les transferts de la diaspora. « Les chiffres concernant les transferts de la diaspora dépassent tous les secteurs de l’économie haïtienne, notamment le secteur agricole, industriel. On est de plus en plus dépendant des transferts de la diaspora », a-t-il soutenu, lors d’une interview accordée dans une télé de la capitale. M. Émile pense que les transferts jouent un rôle important dans la vie des Haïtiens. Ce sont les transferts qui permettent de financer les importations et la consommation des Haïtiens, si l’on croit ses propos.

Au cours de cette semaine, Etzer Emile a publié des messages sur son compte Twitter ayant rapport avec les informations fournies par les autorités sur les fonds en provenance de l’étranger. « Les transferts de la diaspora vers Haïti en 2018 ont atteint un record de 37 % de toute la richesse produite dans le pays. Un montant qui est trois fois plus élevé que nos exportations, 10 fois plus que les revenus touristiques et le double des recettes de l’État », peut-on lire sur son compte.

Plus loin, il a fait remarquer que la croissance des transferts est de loin supérieure aux autres secteurs économiques. « Quand on compare la croissance des transferts par rapport aux autres secteurs, on est en train de creuser l’écart. Les transferts sont maintenant le moteur essentiel de l’économie haïtienne », a déclaré l’économiste.

Par ailleurs, l’économiste Etzer Emile reconnaît que c’est aussi inquiétant pour l’économie du pays quand les transferts sont plus importants que tous les secteurs de la vie nationale. En ce sens, avance-t-il, cela prouve que l’économie du pays n’est ni développée ni diversifiée.

Le professeur a également parlé sur les transferts de la diaspora vers la République dominicaine qui sont plus élevés que ceux d’Haïti, soit de 5 milliards de dollars US. À cet effet, il a ajouté que l’économie de la République voisine est très forte. « Les transferts en provenance de l’étranger vers la République dominicaine représentent moins de 10 % dans leur économie », a-t-il fait ressortir.

Cluford Dubois



Articles connexes


Afficher plus [2120]