RTPacific Contact Avis
 
31° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Darly Renois signe « Myèt Moso » à Jérémie

Darly Renois signe « Myèt Moso » à Jérémie



L’édition « Kri Ekri » a organisé la première vente signature de « Myèt Moso» de Darly Renois le dimanche 21 février 2021 à la rue Brice Aimé (Jérémie).

Le 21 février, jour de la célébration de la langue maternelle, Darly Renois a signé son dernier livre «Myèt Moso » (editions Kri Ekri) dans la salle de lecture de la bibliothèque Sténio Vincent de Jérémie.

Psychologue, comédien et éditeur, Darly Renois est un lecteur assidu de ces pages. Lors d’un échange avec le poète, il a confié au National ce qui l’amène à l’écriture : « Ce qui déclenche mon écriture c’est un besoin de dire, de décrire, de raconter les émotions et de jouer avec les mots. J’ai toujours su qu’écrire était une chose importante pour aller à la rencontre de l’autre qui est en nous. »

« Mwen leve maten an, byen bwòzò

avèk rèv mwen anba pla pye m

m ap mache pwomennen

jouk pye m boude

pou likide rèv mwen

Se konsa depi jou sa a lavi pran nesans

nan de pòpyè w

pou madichonnen rèv mwen

liminasyon tann pèlen pou solèy

tout fènwè an maskay

y ap tann ladelivrans lavi » p. 27

Chaque poème de « Myèt Moso » présente un sujet précis : corruption, réalité sociale, la misère, les dérives de l'État, le colonialisme, l’injustice sociale, la souffrance, et la violence. Les textes naissent d’une émotion et d’une histoire. Ils sont sobres, musicaux, quelquefois narratifs. La poésie de Darly Renois repose sur la beauté des images.

«L’écriture représente pour moi une grande liberté de création, de voyager et d’imaginer. »

Il donne une idée de son ouvrage : « C’est une transcription de notre réalité et notre état d’âme. C’est un cri dénonciateur contre la réalité sociale, la corruption et contre la souffrance d’un peuple en défaillance. Sinon, j’essaie de parler de plus en plus des enjeux actuels qui nous touchent, comme la conjoncture et la situation catastrophe du pays. J’écris la souffrance, car je crois que je l’ai, comme d’autres et ça fait partie de nous en ce moment. L’écriture permet surtout de prendre la douleur comme un objet, le décrire, pour essayer de le sortir de soi, pour essayer de le voir autrement. »

Garçon Wiliamson




Articles connexes


Afficher plus [5420]