RTPacific Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Dynamic shoot : une nouvelle forme de manifestation des mannequins dans le salon des photographes

Dynamic shoot : une nouvelle forme de manifestation des mannequins dans le salon des photographes



Depuis les années 60 avec l’apparition du prêt-à-porter, les pratiques de mode ne cessent de marquer son champ d’action : la théâtralisation des défilés (Jan 2011), des pièces qui sortent de l’ordinaire, des poses photographiques excentrées par rapport à la normale. L’on assiste à la fin d’une pratique de mode classique où les acteurs devaient suivre les lignes toutes tracées, alors qu’en ce moment ils définissenteux-mêmeschaque détail.Ces derniers, les détails,deviennent omniprésentsdans les clichés de la photographie de mode, sur le podium des maisons de haute couture, mais plus encore dans le salon des photographes de mode.

Une tendance qui tend àêtregénéralisé d’une espace géographiqueà un autre et les mannequins s’y conformentfacilement, à mon sens par rapport aux derniers défilésréalisés pour la saison automne/hiver de cette année : la mode installation pour reprendre NiziaVíllaca (2008).À consulter les pages des plus grands magazines internationaux, l’on verraaussi l’extravagance qui s’expose en grande pompedans chaque pose photographique des mannequins.

Un peu de glamour, de beauté et de fashion, le tout dans une même et seule catégorie : Dynamic. Celle-ci brise la notion de ligne (position et postureet l’asymétrie des épaules du mannequin par rapport à l’objectif)dans les poses photographiques, mais les expressions faciales sont aussi à prendre en compte.Cari-Model Agency, Clark Studios et Belle Brune Make upont marqué le vendredi 19 février dernier avec des mannequins comme :Clauraine Nestor,FrancovenaDestineSuzelantaDemosthene et Kenya B. Beaubrun le milieu de la mode haïtienne avec une séance de photo dans la catégorie « Dynamic ». Elles ont témoigné leur expérienceet satisfaction aux studios de Clark.

Il était 10 h àla Rue Derenoncourt, Pétion-Ville, dans les locaux de Clarkquand les travaux de Make up ont commencé. Une belle ambiance entre les mannequins : des rires, des éclatsde rire, c’était la joie dans toute sa splendeur.En attendant la préparation des mannequins, Clarens Moezile, le photographe/patron des Studios de Clark s’est misaussi au travail. Il a installé les matérielsnécessaires et fait les premiers tests. Chaque look nous renvoie dans les années80-90. Rien de plus amusant que de revivre cette périodemarquée par le mariage de couleursmodérées et des accessoires modestes.

Francovena, Clauraine, Suzelanta et Kenya ont passé respectivement sur le tapis et les coups de flash de Clarens Moezile avec chacune des expressions, lookset poses particuliers.Les pieds, les mains, la tête et le buste, la taille et le reste du corps, chacune de ces parties joue leur partition dans les poses, comme si l’on pouvait les séparerdu corps.

Ce shootingest inscrit comme le troisième dans le calendrier de travail de Cari-Model pour l’annéesociale janvier-décembre 2021, dont le premier était avec Roroli Studio photography et Jah’sMake up et le deuxième avec Mr Duval Photography et WilMu’artmake up. Et bien d’autres s’en suivront encore plus intéressant.

Kan’sBlaise




Articles connexes


Afficher plus [5420]