S'identifier Contact Avis
 
31° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Liveta Taniclas « Tanie » : entre la peinture et la plomberie

Liveta Taniclas « Tanie » : entre la peinture et la plomberie



Dans l’histoire du département du Nord-Ouest, ils sont nombreux les artistes d'horizons divers qui tentent d’inscrire leurs noms dans l'histoire de l'art haïtien. Des femmes, pourquoi pas, ne veulent pas rester dans l'anonymat, en décidant de créer et de partager leurs créations avec des publics éparpillés à travers le monde, c’est bel et bien le cas de l’artiste peintre Liveta Taniclas, une artiste peinture qui a déjà exposé en Haïti et dans plusieurs autres pays comme aux États-Unis, au Canada, et à Dubaï !


Dans sa biographie partagée, on retient qu’elle est née le 7 novembre 1981, Liveta Taniclas est originaire de la ville de Port-de-Paix. Très tôt elle exprime sa passion pour les arts plastiques et visuels, particulièrement le dessin. Quelque temps après elle va porter le pseudonyme « Tanie », comme son nom d’artiste.

De Port-de-Paix à Port-au-Prince, la capitale haïtienne, elle a poursuivi ses études classiques. C’est en 2003 qu’elle allait faire connaissance avec un artiste bien connu du milieu, Addamaster, nous raconte-t-elle. Ce dernier allait lui servir de mentor, en la guidant dans ses premiers pas dans l’univers pictural des arts plastiques.

Du dessin et de la peinture. : « Tanie » a déjà exploré plusieurs des techniques de dessin en passant par la maîtrise des couleurs. C’est au cours de l’année 2008, soit cinq ans plus tard, qu'elle allait signer ses premiers tableaux, en bénéficiant certainement de la collaboration de plusieurs autres artistes peintres.

Des noms d’artistes peintres, très connus dans les années 90 et 2000, reviennent dans la mémoire de Liveta Taniclas, en signe de reconnaissances de ses pairs. Elle se rappelle de : feu Olrich Moca, un des génies de la peinture haïtienne partis très tôt. Sans oublier Preslet Constant, Pierre Austin, et plusieurs autres talents qui se sont confirmés dans l’actuelle génération.

Durant son parcours dans les arts plastiques, cette femme artiste peintre a déjà participé à plusieurs expositions notamment en 2010, à Sping Valley aux États-Unis, en collaboration avec le groupe : « Haitian People Support Project », dans le cadre du projet « Espwa Lavi pou Timoun ».

Dans le cadre de la Journée mondiale des femmes le 9 mars 2014, on a retrouvé également les œuvres de l’artiste dans une exposition réalisée dans la capitale haïtienne autour du thème : « Rapò fanm, ak lanati », à la Bibliothèque nationale d’Haïti (BNH) dans le cadre du programme « Kalfou Richès ». A noter que « Tanie » a déjà exposé ses œuvres au Canada, avec la maison Vend’Art.

Dubaï, figure parmi l'une des dernières destinations de l’artiste Liveta Taniclas, qui a exposé ses tableaux en janvier 2019, au symposium avec Zervas Club de l’UNESCO. Autant conclure que «Tanie» s’accroche fidèlement à ses pinceaux et sa palette, en faisant de son art un véritable outil de promotion de ses talents et un outil de choix, pour partager de ses connaissances artistiques, ses approches culturelles et sa vision du monde avec des publics cosmopolites.

Deux courants esthétiques dominent pratiquement l’œuvre de l’artiste. « La peinture dite moderne et le surréalisme, sont les deux champs qui m'intéressent beaucoup. », avoue Liveta Taniclas, qui confirme que derrière son statut d’artiste, est elle également diplômée dans la plomberie, un métier qu'elle continue de pratiquer parallèlement.

De quoi sont faites les œuvres de «Tanie » ? Comment mesurer la pertinence de la créativité de cette talentueuse femme artiste peintre ? Pourquoi utiliser « Tanie » comme un modèle pour encourager les filles du pays qui ont des penchants pour l’art et la peinture ?

De la sensualité traditionnellement qui traverse les œuvres des artistes influencés par le courant des artistes de « L'école de la beauté », c’est ce qui s'affirme à première vue dans la visualisation d’une des toiles de « Tanie ».

Dialogue entre le corps d’une femme, où les seins et les hanches sont mis en valeurs sous la lumière qui tente de les mettre encore plus à nue, l’ensemble du décor est découpé entre les lignes abstraites, les contrastes, les jeux de lumière, les fleurs, en en dehors des voiles.

Déshabillé totalement, le personnage féminin de l’une des œuvres qui domine la collection de l’artiste, nous invite dans un voyage entre la fleur, la femme et la musicalité picturale imposée par le décor au ton jaune d’ocre.

Déclinaison entre la poterie et l’élégance d’une main de femme, c’est ce qui se dégage comme sujet dans une autre démarche ouverte et très évoluée, qui laisse voir la quête de créativité et d’originalité qui traverse cette la vision de « Tanie ».

Dans une citation d’Alfred Hitchcock, ce dernier nous dit : « La télévision est comme l’invention de la plomberie d’intérieur. Cela n'a pas changé les habitudes des gens. Elle les a juste gardés à l'intérieur de la maison ». Entre les talents d'artiste peintre et le métier de la plomberie pratiqué par Liveta, nous sommes en mesure de retenir que la pertinence des œuvres de « Tanie », comme la télévision, pourrait bien accompagner les familles à la maison ou les employés au bureau, dans un voyage esthétique unique et inoubliable.

Dominique Domerçant




Articles connexes


Afficher plus [4855]