S'identifier Contact Avis
 
30° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Etzer Pierre: de la musique aux arts plastiques

Etzer Pierre: de la musique aux arts plastiques



Dans l’espace et l’histoire de l’École nationale des Arts (ENARTS), il y a des noms qui résonnent aux quatre saisons et dans les quatre dimensions des matières qui composent ce symbole des arts et de la culture en Haïti. Etzer Pierre, est à la fois cet ancien étudiant, ce professeur, ce militant culturel et ce citoyen haïtien engagé dans la lutte pour le bien-être collectif, en utilisant ses deux passions (arts plastiques et musique) et sa créativité, pour partager sa sensibilité.


Depuis 2000, il est recruté comme professeur de céramique à l’ENARTS, pour continuer à enseigner jusqu'à nos jours, quand seront ouvertes aux jeunes postulants, les portes de l’unique établissement de formation supérieure des arts du pays.

Durant l’année 1994, l’artiste Etzer Pierre avait réalisé sa première exposition à l’ancien bâtiment qui accueillait la maison du Tourisme, autour du thème : « Plastic Jazz », ce qui nous laisse voir le mariage entre la musique et les arts plastiques.

Des pièces de céramiques et des tableaux ont été présentés au grand public à cette occasion, se rappelle-t-on. Des pieds en céramique (terre cuite), des têtes de personnages atypiques, de l’anatomie féminine, sont parmi les sujets qui affirment la passion et argumentent les projets esthétiques de l’artiste qui a beaucoup marqué des éditions du carnaval national en Haïti, par des objets d’art.

D’autres expositions allaient suivre dans différents espaces du pays tels : Plaza 41, Centre d’Art, des bureaux des Alliances françaises, des hôtels, en France dans la ville de Larochelle, lors des échanges avec l’association 4 Chemins. En effet, il avait été invité à représenter la culture haïtienne. C’est avec une œuvre magistrale, illustrant un grand bateau honorant les immigrés que l’artiste Etzer Pierre, voulait passer son message inspiré et engagé.

Des techniques combinées entre les différents matériaux comme : le béton, l’argile, le canevas, les objets de récupération confirment l’originalité des œuvres, et la recherche constante de la liberté que l’artiste Etzer Pierre tente d’imposer dans son travail.

Distingué par la fondation Africamerica et le musée de la Croix-des-Bouquets, pour son travail, particulièrement pour une installation composée de huit à neuf pièces qui visaient à mettre en valeur les différentes formes de civilisations et les représentations de la spiritualité universelle, Etzer Pierre est un artiste qui investit son temps entre les recherches et les réflexions profondes pour proposer des œuvres inédites et pertinentes.

De Nicole Lumarque, à « Rourousse », en passant par Philippe Saint-Louis, ce sont parmi les étudiants de l’ENARTS, qui ont accueilli et initié au début des années 90, le jeune Etzer Pierre, dans les études des arts plastiques, quand bien ce dernier était beaucoup plus motivé à découvrir les connaissances académiques et à développer des compétences techniques, relatives à la musique, en choisissant d’intégrer le temple de la rue Monseigneur Guilloux.

Détourné vers les arts plastiques finalement, sans se détourner de ses passions, Gary Mabour fut l’un des professeurs, envers qui, l’artiste Etzer Pierre ne cache pas sa reconnaissance, pour l’accueil reçu de ce dernier.

Depuis qu’il a mis les pieds à l’ENARTS en 1992, l’artiste Etzer qui utilise l’art comme sa pierre pour bâtir son temple, raconte avoir déjà réalisé plus de six cents à sept cents œuvres d’art. Il a également exposé avec d’autres artistes comme ses compatriotes : Renel Marcellus, Olrich Exantus, et le français Raphael Calone, parmi tant d'autres.

Découvrir les dernières créations de l’artiste Etzer Pierre, dans les locaux du centre culturel « Jaden Sanba ». Des visages animés par des couleurs, des expressions et des émotions inspirant des valeurs authentiques et rebelles, le génie d’Etzer Pierre, ne chôme pas malgré ces temps de crise. « EP » est un nom qui va pendant longtemps marquer à la fois l’ENARTS, notamment avec la fresque murale qui trône à l’entrée de cette institution, mais également le milieu culturel haïtien par la profondeur de ses créations très emblématiques, symboliques et magnétiques.

Dominique Domerçant




Articles connexes


Afficher plus [4855]