S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Guilaine : ou le pouvoir féminin de la peinture !

Guilaine : ou le pouvoir féminin de la peinture !



Découvrir les femmes artistes peintres et plasticiennes de la Caraïbe, voilà un bel exercice qui offre la possibilité d’explorer des créatrices talentueuses des plus en vue, qui proposent des œuvres merveilleuses et intemporelles, en dehors de leurs discours et leurs visions élargies, éclatées ou éclectiques sur l’art contemporain. Coup d’œil sur le parcours et les peintures de « Guiliane Art ».

Découvrir : « Les corps féminins noirs de ses peintures portent la mémoire de ses ancêtres exprimée de manière à guérir et à promouvoir l'amour de soi. De plus, les approches qui nourrissent l'art de Guilaine sont étroitement liées à son origine afro-caribéenne multiculturelle. Les créations éthérées auxquelles elle donne naissance sur la toile sont synonymes d'émancipation féminine et d'acceptation culturelle, avec lesquelles elle s'est débattue. »

Derrière ses œuvres engagées, on retient que Guilaine Arts, est artiste qui a grandi dans une famille dominée par la musique et l’artisanat. À travers les arts visuels, cette femme autodidacte prend plaisir à communiquer son art, sa passion, sa vision du monde et sa raison d’être sous forme d’engagement originel et culturel.

Dans l'univers de Guilaine, les outils de guérison de la vie se trouvent à l’intérieur de soi ce qu’elle exprime très bien à travers ses toiles. Il y a des éléments qui se rapportent à chacun et qui non seulement donnent du pouvoir, mais aussi provoquent la réflexion et la conversation. Les figures de Guilaine sont étonnantes par les couleurs éclatantes qu’elle utilise, ce qui a pour but de nous séparer de la réalité physique pour se perdre dans nos propres émotions. La représentation qui en résulte est un monde de pouvoir féminin qui transcende largement la toile en deux dimensions.

Des expositions réalisées depuis plusieurs années permettent de découvrir la vitalité, la verticalité et la virilité des œuvres de cette femme, artiste très animée par une exigence d’excellence esthétique dans la finition de ses tableaux. On peut retenir : « T.E.A.M Exposition annuelle », qui est une organisation qui chapeaute les « Business black », en Grande-Bretagne. Elle organise chaque année une grande exposition incluant plusieurs corps de métiers confondus. En 2016, elle a participé à «Collision of Arts », une exposition d’art visionnaire à Londres ; en 2017, elle a également exposé à « NUT Conférence/Exposition d’Art », à Birmingham toujours en Angleterre ; En 2017, Jonaquest Art Gallery à Greenwich à Londres ; En 2018, Outdoor Art exhibition en Pennsylvanie aux États-Unis ; En 2020, elle s’adapte avec le projet : « Confinement 2.0 », une exposition permettant aux artistes de s’exprimer sur la crise du Coronavirus.

Depuis le début de sa carrière artistique, Guilaine Arts a comme préoccupation principale de défendre la cause de la femme noire trop souvent stigmatisée et marginalisée, nous rapporte la note biographique de cette femme artiste engagée, qui poursuit : « L'artiste, consciente de la souffrance identitaire que vivent ces femmes, cherche à travers son art à réinventer des normes qui leur permettraient de se réapproprier leur pouvoir d’existence à part entière. Victimes des codes idéologiques d’une société d’exclusion, ces femmes vivent avec le mépris de leur propre personne ce qui engendre des traumas qui deviennent héritages intergénérationnels. En se réappropriant leur identité personnelle, ces femmes pourraient enfin jouir d’une liberté psychologique trop longtemps entravée ».

Dominées par les femmes aux souches africaines et par la couleur bleu, les œuvres de Guilaine invitent à une nouvelle forme de la célébration de la journée mondiale des femmes au quotidien.

Défendre un nouveau courant esthétique alternatif : « Les représentations par les maîtres de la renaissance qui maîtrisaient avec habileté leur composition ont toujours fasciné Guilaine techniquement, lui causant quand même un sentiment de vide alors qu’elle ne pouvait s’y identifier. Ce vide était dû au fait qu’ils dépeignaient principalement une hiérarchie masculine blanche ou la femme subordonnée idéalisée s'immergeait dans une conception euro-centrique de la beauté. Son message n'est pas seulement de créer un idéal, mais d’emmener ces femmes vers une conscientisation, un travail d’éveil qui contribuerait à leur émancipation», poursuit l’artiste dans son discours.

Dans sa démarche esthétique, elle raconte : « Afin d'installer une profondeur éthérée dans mes œuvres, comme expression de mon monde intérieur, j’utilise des reflets lumineux ajoutés à la peau qui créent une lueur luminescente naturelle sur un fond souvent contrasté ce qui apportent un équilibre unique à la composition, me permettant d'introduire des mélanges variés de textures sur la toile ».

Dans ses œuvres les plus expressives et qui interpellent autant les regards et racines ancestrales de l’artiste, cette dernière précise : « Grâce à ces interactions dans lesquelles sont placées les figures, je parviens à créer une image des fluctuations de la société contemporaine ».

Disons que, Guilaine puise l'énergie de la vie en tant que femme de couleur, avec ses objectifs, qu'elle transmet ensuite à travers son travail. Ses sujets incarnent quelque chose en nous tous. Ils servent de conduits à une lutte intérieure au sein de notre société que l'artiste dépeint par son utilisation de l’abstrait. L'art est et sera toujours d'encourager les communautés à s’engager de manière critique de façon à avancer vers le progrès social.

Depuis quelques années, l’artiste est basée en Grande-Bretagne, tout en continuant d’assumer ses origines de la Guadeloupe. Avec son art, particulièrement ses tableaux dominés par des portraits de femmes, Guilaine continuer de créer et de communique, de combattre des stéréotypes et de conquérir du même coup le cœur et l’admiration de plus d’un, y compris de quelques grands collectionneurs et des critiques inspirées par l’art au féminin pluriel.

Dominique Domerçant




Articles connexes


Afficher plus [5129]