S'identifier Contact Avis
 
27° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Covid-19: choc et blessures

Covid-19: choc et blessures



Feguerson Thermidor est poète confinéaux Gonaïves. Dans ce poème que le journal publie en intégralité, il livre ses états d’âme.


Demain se décatira
Mille sourires éteints,déroutés, désorientés enlisent dans mon mouchoir
Me voilà te pénétrer avec les jours confinés
Je ressors avec un faux visage sang sans fenêtre
Yeux brisés langue vend aux enchères

Poème marche lent portant cicatrice des souffles sommeils éternels
Le monde est moi-même moitié nuit, moitié souffrance
Je renais dans le coudoiement du vide abreuve d'incertitudes

Blessure écho de ma voix
Confine-moi dans tes pas
Je t'apprendrai comment appeler les jours-morts, les silences humides, les corps en limbes
Tu es ici un point effacé, là-bas un cadavre tapotant temps sans abri
Tu laisses dans ma main ratures des jours fous
La douleur sur mes épaules déambule avec mon ombre en aumône

Monde décavé sang éploré
Nos souffles deviennent pleurads
Nous respirons par les mains

Oh nature saint des saints
Voix accrochée dans le fourvoiement des étoiles
L'arrogance effrénée des humains devient foutaise dans un temps à refaire

Nous avons les hôpitaux dans les orteils
L'amour dans la main
La douleur dans le coeur
L'urgence de devenir humain
N'est pas une leçon mal apprise
Le monde est une parenthèse

Feguerson Thermidor




Articles connexes


Afficher plus [4661]