S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Haïti à la fête !

Haïti à la fête !








Avec des dizaines de concerts, de rencontres, de débats, de spectacles, un village du livre et de nombreux stands d’associations la Fête de l’Humanité est un des plus grands rassemblements populaires de France. En 2018, près de 800'000 personnes s’y sont rendues. Cette année trois associations haïtiennes étaient présentes du 13 au 15 septembre à La Courneuve, en banlieue parisienne.

La Plateforme d’associations franco-haïtiennes (PAFHA), dont Esther Saint-Ville est la présidente, y participe depuis 10 ans. La PAFHA anime « des espaces de rencontre, d’échanges et d’actions communes dans un souci d’appui au développement local en Haïti ». Pendant ces trois jours, une large palette de mets haïtiens est servie et des activités récréatives sont proposées (cours de danses caribéennes, présentation de livres). Solens Michel, arrivé depuis trois ans en France, étudiant en droit, est venu prêter main forte pour, dit-il tout sourire, « promouvoir une autre image d’Haïti, une image positive et de solidarité ». À cet effet, le 5 octobre prochain, dans le cadre de la 13e journée portes ouvertes des associations franco-haïtiennes, elle organise à Saint-Denis, une ville proche de Paris, une pléiade d’activités (conférences, danses folkloriques, défilé de mode, atelier de maquillage) dont l’objectif est de sensibiliser les visiteurs sur les réalités et la richesse du pays.

Au stand de « Haïti Chérie », une dizaine de personnes patiente. Elles font la queue pour gouter aux plats traditionnels (griot, bananes pesées, etc.). L’association dont le but est de promouvoir les richesses culturelles haïtiennes (danses et musiques nationales, ateliers linguistiques, expositions) est aussi, à en croire son responsable Mathieu Souverain, une habituée des lieux. Elle participe, explique-t-il, « à de nombreux festivals folkloriques et à des carnavals tant en France que dans les pays voisins». « Main dans la main pour Haïti », se démène, quant à elle, pour collecter des vêtements et des denrées alimentaires pour venir en aide à des orphelinats de Thomazeau, de Gressier et de Terrier-Rouge, comme nous l’explique Marie-Monique Register, sa responsable.

Défendre l’image d’Haïti et lever des fonds pour financer leurs projets sont les motivations principales des associations présentes. Au vu de la fréquentation de leurs stands, elles ont su convaincre. Parfois, il est vrai un « p’tit verre de krémas » à la main ...

David B. Gardon
Paris (France)



Articles connexes


Afficher plus [4081]