S'identifier Contact Avis
 
32.59° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Mois de mai, mois de nos stars

Mois de mai, mois de nos stars








Le mois de mai. C’est le mois consacré aux bons souvenirs de plusieurs artistes, parmi les plus populaires, qui nous quittés. Qu’il s’agit de musiciens, de comédiens, de peintres, etc., le mois de mai ravive notre tristesse et nous permet de nous questionner sur le ravivement et la préservation de la mémoire.

Parmi tous les mois de toute l’année, le mois de mai est un grand cimetière. Nos stars sont parties en nous laissant leurs œuvres. Pourquoi ne pas faire ériger en leur honneur des bustes ou des salles qui honorent leurs vies et leurs œuvres ?

Le 13 mai 1985, alors que le pays était à la veille d’un tourbillon politique, la musique populaire haïtienne venait d’être refroidie par la nouvelle de la mort du chanteur-interprète, musicien Antoine Rossini Jean-Baptiste dit Ti Manno. Tous les grands musiciens de l’époque parlaient de lui et voulaient louer ses services. Toutefois, il a eu le temps de collaborer avec le grand compositeur Gérald Merceron (décédé lui aussi en 1985) qui avait un projet d’envergure sur la musique. Sa voix inspirait beaucoup d’autres compositeurs qui ont regretté son départ.

L’on se rappelle également du 18 mai 1985, le musicien saxophoniste maestro Nemours Jean-Baptiste nous a laissé. C’était un musicien de valeur, formé et qui a inventé un rythme devenu populaire, même après un demi-siècle.

Son compatriote, le musicien saxophoniste Webert Sicot est décédé en février 1985. Les deux maestros de l’époque, qui sont devenus très populaires, étaient liés par le destin.

Quant au musicien-interprète Jean Gesner Henri communément appelé Coupé Cloué, il est né un 10 mai 1925 et est mort le 29 janvier 1998. Tout comme Nemours et Webert, il a mis en valeur le genre troubadour, l’une des richesses de notre culture musicale.

Almando Keslin est un musicien batteur compositeur qui a disparu aussi au mois de mai 2015. C’était un musicien de valeur qui a joué avec de grandes stars comme Ansy Dérose et des groupes musicaux comme le Bossa combo, le Shooblack, Les Frères Déjean et le DP Express.

Il y a le rappeur Master Dji, de son vrai nom, Georges Lys Hérard, décédé aussi en mai 1994. Il était le fer de lance du Rap N Ragga en Haïti. Master Dji n’avait pas seulement popularisé ce genre musical avec son groupe. Il était animateur à la radio, il a voyagé dans beaucoup de pays, dont l’Afrique pour populariser ce style.

Nous ne pouvons pas passer sous silence, le grand humoriste haïtien Maurice Sixto qui, jusqu’à présent, après sa mort en mai 1994, nous fait réfléchir sur ses textes hautement sociologiques et éducatifs. D’ailleurs, il était un éducateur de carrière et un présentateur à la radio.

Alors, pourquoi ne pas consacré le mois de mai, mois de la culture, ou mois d’hommage à nos stars musiciens, peintres, comédiens, artisans qui sont décédés. Ce sera un hommage bien mérité !

Walcam



Articles connexes


Afficher plus [3946]