S'identifier Contact Avis
 
31° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sports rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Clôture d’une exposition des oeuvres contemporaines récentes au Centre d’art

Clôture d’une exposition des oeuvres contemporaines récentes au Centre d’art









Du 9 au 17 novembre 2018 s’est tenue au Centre d’art une exposition et vente des oeuvres de créations contemporaines récentes. Avec la participation de plus d’une vingtaine d’artistes et plus de soixante-dix oeuvres exposées, cette exposition était une belle vitrine pour les créateurs. Le National a rencontré la directrice du Centre d’art Louise Perrichon Jean qui a parlé de cette activité.

Le National : Quel a été l’objectif de cette exposition et vente d’oeuvres de créations contemporaines ?

Louise Pérrichon Jean : Déjà le premier objectif c’était de montrer des oeuvres aux membres de Haitian studies Association qui était dans le pays pendant une semaine pour faire des conférences. Ils sont le plus souvent des gens issus de la diaspora ou qui sont dans des universités aux États-Unis. C’était de leur permettre de voir la diversité de la création aujourd’hui en Haïti. L’autre objectif c’était de faire voir cette exposition au public et à nos étudiants. Une belle exposition de création contemporaine présentée dans un bel espace avec des conditions standards parce qu’en fait depuis qu’on a repris les cours, on a plus de deux cents élèves chaque session, il est important de voir ces créations tenant compte qu’il n’y a pas beaucoup de musées en Haïti, mis à part quelques galeries d’art.

LN : Combien d’artistes et d’oeuvres sont représentés à cette exposition ?

LPJ : Il y a vingt-deux artistes dans cette exposition, dont six nouveaux venus sur la scène artistique haïtienne par exemple : Grégoire Benjamin, Reginald Cénatus, Ricardo Valcin, Hérold Pierre- Louis et plus de soixante-dix oeuvres d’art ont été exposées.

LN : Parlez-nous de la mise en espace des oeuvres exposées.

LPJ : Sachant que le Centre d’art n’a pas été reconstruit après le séisme du 12 janvier 2010, on a souvent aménagé la cour avec des éléments temporaires. On a dû jouer avec cet espace. C’est ce qu’on fait maintenant depuis deux ans. On a joué de l’ouverture de cet espace pour faire une scénographie tout en légèreté. C’est assez épuré. Les oeuvres sont placardées sur des murs blancs pour que cela ait un aspect muséal. Par exemple pour les grandes sculptures de Céleur Jean Hérard on a fait un tapis de chute de bois récupéré à la grande Rue parce que c’était comme un rappel sur l’origine de ces grands artistes contemporains qui sont exposés dans les plus grands musées du monde. En fait, leurs origines ils les ont puisées au sein des traditions familiales et celles de la communauté pour le cas de Céleur et de la Grande Rue par exemple.

LN : Comment peut-on classifier les oeuvres exposées ?

LPJ : On a une vraie diversité de médium. Il y a du fer découpé avec Gabriel Bien-Aimé un artiste du Centre d’art. Bien-Aimé travaille depuis de longues années avec le Centre d’art. C’est la deuxième génération des artistes du métal. On a également des artistes dit de la récupération, je reste prudente sur ce terme comme Lionel Saint- Éloi avec son oeuvre représentant une envolée d’oiseaux. Plus de trente oiseaux, en effet, partent de notre mur pour aller vers les murs du voisin. C’est un élément scénographique important. Ces éléments-là, c’est du mix média qui intègre du miroir, du fer. On a aussi Ricardo Valsaint qui intègre différents éléments de récupération et aussi des sculptures qui sont aussi le produit des artistes de la Grande Rue comme Céleur Jean Hérard et André Eugène. On a donné une part belle à la sculpture puisque la cour nous le permet et on a un buste de Patrick Vilaire en métal forgé et en bois. C’est rare de voir une oeuvre de Patrick Vilaire en Haïti. Dans les autres médiums et les autres techniques, on a des oeuvres issues du pelage et des oeuvres qui puisent sa technique dans les ateliers vodouisants de Bel-Air. Je pense à David Boyer et à Dubréus Lhérisson et à Guyodo qui en fait se nourrit de tout ça. Il se nourrit et à la communauté de la Grande Rue et probablement de tout ce qu’il voit autour de lui. Il utilise des bouts de tissus collés sur des oeuvres peintes avec du crayon. C’est montrer la diversité des techniques pratiqués par nos artistes d’aujourd’hui. On a l’oeuvre de Max Grégoire Benjamin lui aussi est issu de Bel-Air mais au lieu de perler, il utilise des épingles qu’il cloue dans des supports en bois et réalise des vèvès où il intègre des matériaux de récupération. C’est vivant tout ça. Il y également des photographies avec Roberto Stephenson et Makseans Denis qui est un vidéo- artiste. C’est une sacrée variété de propositions et de compositions par nos artistes contemporaines !

Le National : Les attentes du Centre d’art ont-elles été comblées ?

Louise Perrichon Jean : L’objectif était de faire voir au public haïtien, et de faire participer le plus de monde possible à cette exposition. Dès son ouverture, il y avait plus de trois cents personnes dans la cour. La cour du Centre d’art était noire de monde. C’était un bon signal par rapport au contexte actuel. On a eu également des événements autour de cette exposition puisqu’on a un piano peint par Frantz Zéphirin qu’on peut voir dans la cour. Elle fait écho aux oeuvres de Frantz Zéphirin et coïncide avec le Festival international de piano. Cela avait amené beaucoup de monde et on a réussi à vendre quelques oeuvres de cette exposition. Cela démontre qu’il y a encore des gens qui croient encore dans l’art et dans le beau. C’était un beau signal pour le Centre d’art.

Propos recueillis par ;
Schultz Laurent Junior



Articles connexes


Afficher plus [3427]