S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

La deuxième édition du festival international de piano d’Haïti s’annonce grandiose

La deuxième édition du festival international de piano d’Haïti s’annonce grandiose



Avec la participation de quarante artistes nationaux et internationaux, dix jours d’ateliers pédagogiques et quinze concerts, la deuxième édition du festival international de piano d’Haïti se déroulera à Port- au- Prince, mais aussi à Jacmel, la ville du troubadour Ti Paris du 15 au 24 novembre 2018. Au coeur de cet évènement incontournable, il y a la pianiste Célimène Daudet qui est aussi directrice artistique de ce festival international de piano d’Haïti. À la tête de Haïti Piano Project, elle veut contribuer au développement de projets pédagogiques artistiques et culturels, en lien avec la création locale, mais surtout avec des partenaires du secteur de l’éducation.

À l’instar de la première édition, la pianiste Célimène Daudet entend mettre en exergue la grande diversité de la création autour du piano valorisant des approches originales et accessibles. Porté par l’association : « raconte-moi un piano », le projet nait d’un constat : « il n’y a plus de piano permettant d’offrir un concert de musique classique aux Haïtiens, Haïti Piano Project a pour objectif de contribuer à inverser cette situation. »

« L’achat d’un piano de concert et sa livraison à Jacmel, ville accueillante, touristique et culturelle, constitue une première étape nécessaire à la vie du projet. La création du premier festival international de piano en Haïti vient de la conviction que cet instrument ouvre les portes d’un monde passionnant au travers d’un répertoire musical riche et infini, lors d’un moment fort de rassemblement et de partage. » Pour cette deuxième édition, la programmation s’annonce riche. Conférences, concerts, master classes constitueront les temps forts de cette activité. Ils vont se dérouler dans plusieurs endroits. La soirée d’ouverture se déroulera dans l’enceinte de l’Institut français d’Haïti avec la participation de Francesco Tristano au piano et de Turgot Théodat au saxophone. Le 16 novembre au Bureau national d’Ethnologie, la fête se poursuivra. Célimène Daudet sera au piano, Guillaume Latour au violon et Erol Josué (chant). Le 17 novembre 2018 à l’IFH , le compositeur Gilles Alonzo prononcera une conférence autour du thème : « une musique pour le cinéma ». Au Centre d’art le même jour, il y aura une inauguration de la création de Frantz Zéphirin avec la participation de Guillaume Montour au violon et Béonard Monteau (textes). Un concert se tiendra également à la Fondation Connaissance et Liberté ( Fokal) dans la soirée du 17 novembre.

À l’Alliance française de Jacmel le 24 novembre 2018, une conférence sera prononcée par la pianiste et journaliste Juliette Granier autour du thème : « un métier journaliste musical. » À Lakou New-York le même jour, la musique classique sera à l’honneur. Juliette Granier et Célimène Daudet au piano interpréteront deux virtuoses : Jean Sébastien Bach et Claude Debussy.

Schultz Laurent Junior.




Articles connexes


Afficher plus [5328]