RTPacific Contact Avis
 
30.61° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le CORECOHF, préoccupé par la situation qui se dégrade en Haïti

Le CORECOHF, préoccupé par la situation qui se dégrade en Haïti



Dans une note de presse portant sur la conjoncture politique désastreuse depuis environ un mois dans le pays, le Conseil de la communauté haïtienne de France (CORECOHF) exprime son inquiétude sur la dégénérescence de la situation politique dans le pays et continue de réaffirmer son soutien à la population.

 Dans cette note, Lorfils Réjouis, président du CORECOHF dit « vivre avec effroi et émotion les moments extrêmement douloureux que traverse la République d’Haïti. Ils sont faits de violences, de vides institutionnels divers, d’exacerbation de la pauvreté et de la misère, d’attaques frontales contre la démocratie et l’État de droit. Le CORECOFH tient à assurer le peuple haïtien dans son ensemble de son plein et entier soutien ».

Face à ces extrêmes urgences, lit-on dans la note, et tout en restant indépendant de quelque obédience politique que ce soit, avec pour seule boussole l’intérêt national, le CORECOFH : « i) prend acte de la fin du mandat du président Jovenel Moïse à la date du 7 février 2021, conformément aux prescrits de la Constitution du 29 mars 1987 et sa version amendée par la loi constitutionnelle du 9 mai 2011. C’est sur la base de ces mêmes textes combinés que le président a dit constater, le 13 janvier 2020, la fin des mandats des sénateurs et des députés de la République ; ii) appelle à un dialogue franc, inclusif, entre tous les acteurs honnêtes, légitimes, représentatifs et véritablement engagés dans le processus de transformation de la société haïtienne en vue de la restauration le plus tôt possible de l’ordre constitutionnel. Cependant, compte tenu de l’extrême complexité de la situation, de la responsabilité des uns et des autres, il va de soi qu’un droit d’inventaire est nécessaire pour parvenir à ce dialogue ».

Pour arriver à un dénouement de la situation qui soit satisfaisant pour tout le monde, et toujours dans le souci de parvenir à la création d’un pays juste, moderne, égalitaire, le CORECOHF propose la convocation des Assises souveraines et populaires de la République (ASPR), qui devront s’atteler au moins à ces deux grands chantiers: i) l’élaboration d’un plan de relèvement national ; et ii) la proclamation de la IIe République.

Volontaire, Le CORECOHF se dit prêt à prendre part dans la mise en œuvre de toutes solutions politiques courageuses et innovantes pour sauver la République, lit-on, en conclusion de la note.

Lesly SUCCÈS




Articles connexes


Afficher plus [7775]