RTPacific Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Insuffisance rénale : les soins de dialyse sont hors de prix en Haïti

Insuffisance rénale : les soins de dialyse sont hors de prix en Haïti



Pour avoir accès au soin de dialyse en Haïti, le patient doit pouvoir payer 1600 à 1800 dollars américains mensuellement. Interrogé à ce sujet le mercredi 24 février, le docteur Jean Hénold Buteau admet que le revenu des Haïtiens est trop faible pour couvrir des soins de dialyse extrêmement coûteux.

« L’accès au soin de santé est difficile en Haïti, mais pour le service de dialyse, c’est encore plus tragique » se désole le docteur Buteau qui admet que beaucoup de patients ne peuvent se payer ces soins dans le privé. L’alternative, dans ce cas-ci, est l’hôpital de l’université d’État d’Haïti communément appelé Hôpital général. Dans cet établissement, les services sont gratuits. De plus, les internes intéressés par ce service peuvent se mettre à contribution. Cependant, la direction de l’hôpital de l’UEH préfère rester muette et ne tient pas à parler de son service de dialyse. Elle n‘a pas l’autorisation du ministère de la Santé publique et de la Population pour parler des malades souffrants d’insuffisance rénale, s’excuse la responsable. Le service de dialyse de l’hôpital général dispose de 5 à 6 machines de dialyse, nous confie le docteur Buteau qui travaille également dans le public.

Mais s’il faut parler des soins que nécessitent l’insuffisance rénale dans le privé, un malade a besoin, d’au moins, 1600 à 1800 dollars américains pour avoir accès à un dialyseur pour se faire épurer le sang. Le docteur Buteau a également parlé des dépenses que nécessite ce soin dans un hôpital. Le prestataire dépense, au moins, 128 dollars américains par séance de dialyse sans compter les médicaments, les frais de maintenance des appareils et bien plus encore.

Toujours en regard de la situation des malades souffrant d’insuffisance rénale, le docteur Buteau explique que ce service est inexistant dans les villes de province, mis à part le Cap dans le Nord et les Cayes, dans le Sud qui disposent d’un service de dialyse. Et, un des deux ne fonctionne pas. Dans ces cas-là, les patients du docteur Buteau doivent se déplacer pour se faire dialyser. Les suivis médicaux se font par téléphone.

Entre l’inaccessibilité et la cherté des soins de santé en Haïti, notamment des soins de dialyse, la prévention a toute son importance. Le néphrologue a également parlé des malades atteints de diabète, d'hypertension qui sont plus aptes à développer l’insuffisance rénale. Le plus grand défi d'un spécialiste en néphrologie c'est de permettre à un malade en insuffisance rénale précoce de se rétablir.

Geneviève Rose Murdith Joseph




Articles connexes


Afficher plus [7763]