S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Bas-Artibonite: naissance d'un mouvement contre l'insécurité

Bas-Artibonite: naissance d'un mouvement contre l'insécurité



Les habitants de Moreau-Peille, de Carrefour Peille, de Trois ponts et de Pont sondé ont organisé depuis le début de la semaine des mouvements de protestation assortis de blocages de route au niveau de la Nationale #1 pour pousser les autorités policières et judiciaires à prendre des mesures concrètes afin de remédier à la situation d'insécurité généralisée dans la zone depuis quelque temps.


La circulation sur la route Nationale #1 est entravée depuis le début de la semaine à cause des mouvements de blocage de la route organisés par les habitants de la zone qui protestent contre les exactions des hommes armés opérant dans la région. De nombreux usagers de la route ont été contraints de passer plusieurs heures d’attente à cause des barricades et d'autres ont dû rebrousser chemin face à la détermination de la population de maintenir la route bloquée malgré la présence des unités spécialisées de la Police nationale du département et l'insistance du nouveau commandant de la police du département.

Le 12 janvier 2021, la route a été coupée tôt dans la matinée pour continuer de mettre la pression sur les autorités responsables afin de prendre des mesures contre ce phénomène qui s’éternise, suivant ce qu’a rapporté, le journaliste Frantz Renel Lebrun.

Accompagnée par la population, un détachement de la Police nationale, avec sa tête le directeur départemental de la police, l’inspecteur divisionnaire Jacques Ader, a fait une descente à Savien, base du gang « Gran grif ». Cependant, le bilan est maigre : aucune arrestation n'a été faite

Reouverte à la circulation, la route a été une nouvelle fois bloquée le 13 janvier à l'aide d'un camion remorque, car la population estime qu'il est temps d'en finir avec le règne de la base « Gran grif » dans la région. Ce qui paralyse toutes les activités et empêche la réouverture des écoles.

Déterminée, la police a fini par rétablir la circulation en fin d'après-midi en. Une équipe mobile de la Police est placée dans la zone (Rte nationale) afin de prévenir l’érection de nouvelles barricades, les prochains jours.

Lesly Succès




Articles connexes


Afficher plus [7625]