S'identifier Contact Avis
 
33° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Gonaïves : maintenant, le kidnapping !

Gonaïves : maintenant, le kidnapping !



Depuis plusieurs semaines la ville des Gonaïves fait face à une remontée du phénomène d'insécurité. Ceci a été dénoncé un peu partout dans la cité de l'Indépendance. Plusieurs actes de banditisme ont été répertoriés, comme des braquages, des vols à main armée et récemment des cas de kidnapping.


Le kidnapping connaît une grande expansion ces derniers mois dans les villes de province notamment aux Gonaïves qui cumule deux cas en moins d'un mois. Une situation qui met les habitants de la ville aux abois. D'un côté, il y a ceux qui montrent des signes d'inquiétude et d'angoisse et de l'autre côté ceux qui croient cette situation ne va pas perdurer dans la ville puisque les Gonaïviens ne vont pas le permettre comme ils ont d’ordinaire pour conjurer les actes de banditisme. La semaine dernière, le commissaire du gouvernement près du tribunal de première instance aux Gonaïves, maître Sérard Gasius, accompagné de la Police nationale aux Gonaïves a procédé à l'arrestation d'au moins huit présumés kidnappeurs qui seraient impliqués dans l'enlèvement contre rançon d'une jeune étudiante en sciences infirmières aux environs de Trou-sable, qui, deux jours plus tard, a été libérée contre une rançon de 500 mille gourdes. Il faut croire que les deux opérations menées par la police qui a conduit à l'arrestation des huit présumés kidnappeurs ne suffisent pas encore à dissuader les bandits puisque, samedi dernier, ils ont récidivé avec le kidnapping de Clucie Deshommes à la ruelle Laforêt, non loin de la route des Dattes vers 19 h.

Cette dame, mère de sept enfants, est pour le moment entre les mains des ravisseurs qui réclament 100 mille dollars américains contre sa remise en liberté. Après des négociations aux allures menaçantes, les ravisseurs ont révisé à la baisse leur demande à hauteur soixante-quinze mille (75) dollars à verser ce lundi 30 novembre 2020.

Sidéré, M Augustin, le mari de la kidnappée, a fait savoir qu'il a déjà contacté le Service départemental de la Police judiciaire du commissariat Toussaint Louverture.

À noter que ces actes, qui ont débuté le 21 novembre dernier, plongent la ville dans un climat d'inquiétude. La population a peur de sortir, la nuit tombée. Et, pour ne pas arranger les choses, la ville est dans le noir depuis plusieurs mois, ce qui paralyse encore plus la vie nocturne dans la cité.

Lesly Succès




Articles connexes


Afficher plus [7445]