S'identifier Contact Avis
 
31° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Une énième décision douteuse du ministère de la Justice

Une énième décision douteuse du ministère de la Justice



Après le scandale de la liste des prisonniers bénéficiant la grâce présidentielle, le ministère de la Justice et de la Sécurité vient de procéder à l’installation d’un nouveau commissaire du gouvernement, accusé d’agressions et de sévices corporels, dans la juridiction de la Croix-des-Bouquets. Selon l’Office de la protection du citoyen (OPC), Me Edler Guillaume aurait été coauteur d’agressions et de sévices corporels sur la personne de Me Mireille Branchedor, jeune avocate au Barreau de Mirebalais.


Suite à l’installation de Me Edler Guillaume à la tête du parquet de la Croix des Bouquets, l’Office de la protection du citoyen, dans une lettre envoyée au ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Lucmane Délille, a exprimé ses réserves sur le nommé. Suivant l’institution nationale des droits humains, Me Edler Guillaume aurait été coauteur d’agressions et de sévices corporels sur la personne de Me Mireille Branchedor, jeune avocate au Barreau de Mirebalais, conjointement avec Me Maxime Augustin, Eddy Derycke, et Josué Jean, en date du 28 mai 2019. La victime a présenté une grosse lésion contusionnelle au bras gauche, des contusions multiples au bras droit et des lésions traumatiques par coups au niveau du dos et du thorax, selon un diagnostic médical effectué par le docteur Ronald Georges en date du 26 juin 2019, relate l’OPC.

Tout en soulignant qu’elle a pris le soin, le 8 juin 2020, à travers une correspondance, d’attirer l’attention du ministre de la Justice sur cet acte et avait recommandé de diligenter une enquête sur ce dossier afin de déterminer les degrés de responsabilité à toutes fins légales, l’OPC dit être surpris de constater que Me Edler Guillaume est nommé commissaire du Gouvernement. Cette nomination va à l’encontre aux mépris du droit à la justice de la victime et de la demande de sanction formulée par le Conseil de l’Ordre des Avocats de Mirebalais contre des agresseurs de Me Branchedor le 21 janvier 2020.

L’OPC prévient le MJSP

D’un autre coté, d’après les informations disposées par l’OPC, Me Joseph Eugene Yacinthe, révoqué en juin 2008 pour avoir libéré Alain Mathurin arrêté aux Cayes pour trafic illicite de stupéfiant est en passe de devenir coordonnateur du Bureau d’assistance légale (BAL) de cette ville par décision du Ministère de la Justice. L’institution estime que ces décisions constituent des actes d’encouragement au phénomène de l’impunité particulièrement les violences exercées à l’encontre des femmes et la pratique du trafic illicite de stupéfiants en Haïti.

L’institution de droits humains demande au ministre de la Justice de corriger la donne au nom de la lutte contre l’impunité.

Woovins St Phard




Articles connexes


Afficher plus [6935]