S'identifier Contact Avis
 
31° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Cadoa une nouvelle structure d’opposition ?

Cadoa une nouvelle structure d’opposition ?



Dans une note rendue publique le lundi 6 juillet 2020, un groupe d’anciens députés de l’opposition ont pris position sur certains sujets de l’actualité politique.


Cette structure est composée d’environ 7 anciens députés avec certaines figures de proue de l’opposition dont, Abel Descolines de Mirebalais, Joseph Manès Louis de Cabaret et Deus Déronneth de Marigot. Ces derniers expriment leur indignation par rapport à la mauvaise gouvernance du président Jovenel Moise soutenu par le Core-Group.


D’une part, ils critiquent l’ensemble des décrets et des agissements totalitaires du régime en place qu’ils jugent de facto, ils se positionnent sur la fin du mandat de Jovenel Moise qui, selon eux, doit prendre fin le 7 février 2021. Ils critiquent la justice qu’ils estiment fonctionner avec deux poids deux mesures et la prolifération des gangs armés qui terrorisent la population sous le regard complice du régime en place.


Ces anciens parlementaires dénoncent le détournement de la crise sanitaire que le Gouvernement pour asseoir un régime totalitaire et que la gestion de la crise n’est pas transparente. 


D’autre part, ces ex-députés se sont félicités de leurs travaux en tant que parlementaires qui, selon eux, visaient l’amélioration de vie du peuple haïtien à travers ses propositions de loi qu’ils ont déposées au Parlement pendant la cinquantième législature. Parmi ces propositions ils citent : la loi sur la solidarité nationale, la loi sur la protection sociale universelle et obligatoire, loi sur l’augmentation du salaire minimum entre autres.


Soucieux de protéger les travaux qu’ils ont réalisés, selon la note, ils ont décidé de continuer la lutte de manière formelle. À cet effet, ils ont créé la Coalition des anciens députés de l’opposition et alliés (CADOA) qui se positionne en faveur :


1- D’un accord politique entre les secteurs vitaux de la nation en vue de faciliter le départ du président Jovenel Moïse le 7 février 2021 au plus tard. Cet accord devra permettre la gestion rationnelle de la dernière transition dans l’intérêt du peuple haïtien ;


2- Du retrait immédiat de tous les décrets pris par le pouvoir exécutif n’ayant aucune légitimité de légiférer suivant les articles 150 de la loi mère du pays ;


3- De la libération des prisonniers politiques ;


4- Du retrait des décisions abusives de la BRH relatives aux transferts d’argent ;


5- Du départ immédiat des membres du Conseil électoral provisoire (CEP), sous peine d’être poursuivis pour usurpation de titre et de détournement de fonds ;


6- De l’arrêt immédiat des cartes Dermalog ;


7- De la baisse immédiate des prix des produits pétroliers ;


8- De différents procès : Petrocaribe, massacre d’État, Dermalog, fonds Covid-19, de tous les corrompus peu importe leur chapelle politique.




Articles connexes


Afficher plus [6935]