S'identifier Contact Avis
 
27° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Des mesures spéciales pour accueillir les Haïtiens déportés des États-Unis

Des mesures spéciales pour accueillir les Haïtiens déportés des États-Unis



Suite à des pourparlers avec les autorités américaines, Haïti reçoit 68 compatriotes rapatriés des USA. Des mesures ont été prises pour les mettre en quarantaine avant qu'ils retrouvent leurs familles respectives. Un autre groupe en situation régulière est attendu prochainement à Port-au-Prince, informe le chancelier, Claude Joseph, qui réfléchit sur d'autres possibilités de permettre à tous ceux qui le désirent de regagner leur pays natal.


Angoissés par le coronavirus, des Haïtiens vivant un peu partout dans le monde manifestent leur volonté de regagner leur terre natale. Après maintes réflexions, le Gouvernement haïtien a décidé de favoriser le retour d'un certain nombre. Il s'agit des compatriotes qui se trouvent, pour l'heure aux États-Unis d'Amérique. Ces derniers rentreront sous peu, selon le ministre des Affaires étrangères et des Cultes, Claude Joseph. Ils seront mis en quarantaine par mesure de précaution.

Consciente de la situation, l'administration Moise/Jouthe veut prendre le temps qu'il faut pour bien coordonner le processus. De l'avis du titulaire du MAE, le contexte exige un arbitrage raisonnable. Pour, d'une part, protéger la population sédentaire et, d'autre part, permettre à ces compatriotes coincés hors de nos frontières à retourner chez eux comme ils le souhaitent. « On essaie d'arbitrer entre la peur et la volonté. Nous restons en communication avec eux à travers notre adresse électronique, conçue essentiellement pour gérer cette affaire. Un premier groupe sera bientôt dans nos murs pendant que nous réfléchissons sur d'autres possibilités de favoriser autant de personnes désireuses de venir en Haïti d'où elles se trouvent sur la planète. Pour cela, il nous faut une meilleure coordination. On y réfléchit intensément », déclare le ministre haïtien des Affaires étrangères.

L'administration en place n'ignore pas tous les problèmes qui peuvent être engendrés par le blocage de ces compatriotes à l’étranger. Il a, à l'inverse, les yeux ouverts sur les préoccupations de la population par rapport à la venue de ces Haïtiens en provenance d'un pays à risque, soutient M. Joseph. Cependant, l'équipe gouvernementale entend, malgré ses moyens limités, prendre les dispositions appropriées pour ne pas violer les droits de ceux qui veulent retrouver leur famille en Haïti ni, exposer non plus la population à la pandémie.

Parallèlement, la Chancellerie apporte des précisions sur l'entrée au pays de ces 68 Haïtiens refoulés par les autorités américaines. D'après le ministre Joseph, ils devraient être plus nombreux n'était-ce pas l’intervention de l'Exécutif haïtien qui a négocié une révision du processus. Selon le chancelier haïtien, des compatriotes condamnés par la justice américaine pour des activités criminelles devraient être aussi déportés des USA. Pour, l'heure l'administration Trump a accepté de déporter seulement ceux qui sont en contravention avec l'immigration américaine.

Dans un contexte de grande précarité le ministre se veut être très prudent. Outre les tests effectués par les Américains sur ces personnes en question, l'État haïtien a déjà tout prévu afin de les recevoir sans risque de contaminer la population. Ils seront mis en quarantaine par le MSPP par mesure de précaution, car, soutient-il, il y a de fortes possibilités qu'ils eussent été exposés au virus. Le ministre, plus loin, informe que l'administration est mobilisée. « Nous sommes proactifs au Covid-19", a-t-il conclu.

Daniel Sévère




Articles connexes


Afficher plus [6679]