S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Lachapelle : trois enfants enlevés puis retrouvés morts

Lachapelle : trois enfants enlevés puis retrouvés morts



La commune de Lachapelle a connu une journée complètement tendue après la découverte ce lundi 13 janvier 2020, dans la localité Souma, des cadavres de trois enfants disparus le 8 janvier dernier. Un drame stupéfiant qui a soulevé la colère de nombreux habitants de la commune qui ont attaché et tenté de lyncher, une dame nommée Rosena accusée d'être l'auteure du carnage. Ces petits enfants, d’une même famille, ont été retrouvés après une battue collective organisée par les habitants de la communauté proches du désespoir.


Disparus le 8 janvier dans la localité de Belon, les trois enfants, tous âgés de moins de cinq ans, ont été retrouvés morts après plusieurs avis de disparition déposés dans les bureaux du coordonnateur du Conseil d'administration de la section communale (CASEC). D'après les informations diffusées par le journaliste Renald Désinord de Standard Haïti, les enfants ont été pendus puis brûlés avant d'être jetés dans les champs, suivant les témoignages des habitants de la communauté.

Roland Fonrose, coordonnateur de CASEC cité par le journaliste, a expliqué que l'accusée aurait passé aux aveux. Face au mécontentement des membres de la communauté, le coordonnateur du CASEC a dû faire appel à la Police nationale qui a réussi à récupérer la dame entre les mains de la foule en colère pour la conduire au commissariat de Saint Marc. L'opération policière a fait deux blessés parmi les protestataires en colère à savoir Denis Altenor, touché au bras, et Mackenzie Belon, à la jambe.

Dans un petit film réalisé au moment des faits dans la localité de Belon à Lachapelle, une dame qui s'est identifiée au nom de Rosena, ligotée, a admis avoir tué les enfants sur ordre de Venel qui l'a menacé avec une arme à feu pour la persuader de commettre le crime. D'après elle, Venel l'aurait demandé de tuer les enfants parce qu'il avait besoin d'argent. Les enfants une fois tués, il viendrait chercher les corps ensuite, il partira avec elle loin de la zone. D'autres informations provenant de la vidéo ont fait état d'une somme de 500 gourdes qu'elle aurait reçue des mains Venel pour commettre le forfait.

Pour le moment, le dossier est entre les mains de la justice. Notons qu'aucune information n'a été diffusée sur le nommé Venel inconnu dans la zone. Personne, à part Rosana, n'a cité son nom et aucune information n'a aussi donné sur les poursuites à entamer à son encontre .

Lesly Succès




Articles connexes


Afficher plus [6343]