S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Cap-Haïtien : Soulèvement populaire contre la rareté de carburant

Cap-Haïtien : Soulèvement populaire contre la rareté de carburant








La ville du Cap-Haïtien, des communes avoisinantes, dont Limonade, se sont réveillées sous haute tension ce lundi 16 septembre 2019. Des barricades de pneus enflammés ont été érigées dans des zones stratégiques dans la commune du Cap-Haïtien, comme à Cité Lescot, Carrefour Samarie, Sans Rezon et Vertières. Aux deux entrées principales de ville, des jets de pierres de bouteilles ont été lancés dans toutes les directions, a constaté le National.

Par ce mouvement, des membres de la population entendent protester contre la rareté du carburant dans le pays, notamment dans la ville du Cap-Haïtien depuis tantôt un mois.

Quelques rares établissements scolaires privés qui ont ouvert leurs portes ont dû renvoyer les élèves.

Au centre-ville du Cap-Haïtien, les banques commerciales et le commerce formel ont fonctionné au ralenti, le transport en commun est totalement paralysé durant toute la journée.

Certains parents interrogés par le National ont exprimé leurs inquiétudes d'envoyer leurs enfants à l'école au début de cette deuxième semaine de la réouverture de l'année s académique 2019-2020, par crainte d'être victimes du mouvement de sauve qui peut dans les rues.

Si certains d'entre eux ont bravé le danger pour conduire leurs enfants à l'école en parcourant plusieurs kilomètres à pied, d'autres se sont découragés et ont rebroussé chemin.

La route reliant le département Nord au Nord-Est du pays a été bloquée à hauteur des communes de Limonade et Quartier Morin. Les protestataires ont utilisé des pierres, troncs d'arbres et autres objets pour paralyser la circulation sur cet axe routier très fréquenté surtout les lundis, jour du marché transnational entre Haïti et la République dominicaine.

Soulignons que la rareté du carburant, la cherté de la vie, la pénurie de l'eau au Cap-Haïtien, l'incertitude sur la rentrée scolaire sont entre autres les principales revendications des protestataires, qui en ont profité pour dénoncer l'incompétence politique des dirigeants du pays pour pallier le problème de rareté du carburant dans le pays qui vient compliquer la situation socio-économique de la population haïtienne.

Ils entendent intensifier leurs mouvements jusqu'à la disponibilité du carburant sur le marché local.

Hervé Délima



Articles connexes


Afficher plus [5945]