S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Deux anciens directeurs du BMPAP impliqués dans des actes de corruption

Deux anciens directeurs du BMPAP impliqués dans des actes de corruption








La Commission éthique et anticorruption du Sénat a révélé un scandale de corruption au sein du BMPAP dans la mise en œuvre du projet d’éclairage scolaire public, dans la section communale Polo de la commune de Capotille. Au terme de cette enquête, la Commission recommande de poursuivre Patrick Noramé et Serge Philippe Pierre, respectivement ancien directeur et directeur adjoint du BMPAD et les responsables de la firme ELMETECH pour détournement de fonds public.

Ce dernier rapport de la Commission éthique et anticorruption du Sénat est une demande du sénateur du Nord-Est, M. Ronald Larèche, qui voulait avoir des informations approfondies sur la réalisation du projet d’éclairage scolaire public dans la section communale Polo de la commune de Capotille. Selon le rapport de la Commission, ce projet financé par le Bureau de monétisation programme d’aide au développement (BMPAD) a été une source de détournement et de blanchiment de biens publics. Le projet n’a pas été effectué, malgré que la somme prévue ait été décaissée.

Le projet a été initié par l’ancien directeur adjoint du BMPAD et actuel conseiller du président Jovenel Moise, Serge Philippe Pierre, originaire de la zone de l’exécution du projet. Utilisant le nom du maire de Capotille, Eugène Adrien, pour légitimer le projet, les dossiers relatifs au marché ont été préparés au BMPAD, selon le directeur général de la firme ELMETECH. Ainsi, le BMPAD a-t-il transféré les 2 août, le 15 septembre et le 1er décembre 2016 un montant total de 9 523 464, 68 gourdes au compte d’ELMETECH. Ensuite, ce fonds a été distribué à seize personnes entre les 3 et 5 août de la même année.

En visite de supervision sur le terrain, les représentants de la Commission éthique et anticorruption et l’ULCC n’ont pas repéré aucune trace de lampadaire dans la zone. Ce qui porte à croire que les transferts ont été faits sans aucun rapport sur l’état d’avancement du projet comme il est prévu dans le protocole d’accord. Cela constitue également un élément de preuve supplémentaire sur le fait que les sommes reçues n’ont pas été dépensées pour le projet en question.

Après analyse des faits, la commission a conclu que le montant décaissé a été détourné. Ce scandale de corruption a été bien orchestré par l’ancien directeur et directeur adjoint du BMPAD, qu’on nomme respectivement Patrick Noramé et Serge Philippe Pierre ainsi que les responsables de la firme contractante. « La société ELMETECH a joué le rôle de facilitateur dans ce cas de détournement des fonds alloués pour la réalisation du dit projet », estime la Commission.

Entre autres, la Commission recommande des poursuites légales contre un ensemble d’individus, dont Patrick Noramé et Serge Philippe Pierre, impliqués dans ce scandale de vaste détournement d’argent public.

Woovins St Phard



Articles connexes


Afficher plus [5817]