S'identifier Contact Avis
 
26.33° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sports rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Budget 2018-2019 : Marie Greta Roy Clément insatisfaite de la part accordée au MSPP

Budget 2018-2019 : Marie Greta Roy Clément insatisfaite de la part accordée au MSPP








La Commission économie et finances du Sénat de la République dans le cadre de l’analyse du projet loi de finances 2018-2019 a invité, le 09 janvier 2019, la ministre de la Santé publique, Marie Greta Roy Clément, concernant l’enveloppe budgétaire évaluant à 12 milliards 135 millions 873 mil 223 gourdes allouées au ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) dans l’objectif de donner des explications concernant la capacité du ministère d’absorber cette enveloppe budgétaire.

« Le crédit budgétaire pour le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) représente 7 % du projet de budget 2018-2019, cela montre que le ministère a connu une augmentation non négligeable de 113 % par rapport au budget précédent. Cette augmentation est un signe qui montre que le gouvernement dont vous faites partie accorde de l’importance au problème sanitaire du pays », estime le sénateur Jean Rigaud Bélizaire, président de la Commission de l’économie et finances du Sénat de la République.

Pour la ministre de la Santé, d’une part, elle reconnaît qu’il y a des efforts consentis visant à augmenter le budget de la santé, d’autre part, pour montrer aux membres de cette commission que le ministère a la capacité d’absorber beaucoup plus de cette enveloppe budgétaire et qu’il est dans la nécessité, elle précise que le montant alloué à son ministère est insuffisant pour répondre à tous les problèmes auxquels fait face le système sanitaire haïtien. « Si le budget sollicité par le MSPP avait été dans sa totalité adopté, il représenterait 12.6 % du budget, ce qui nous rapprocherait des normes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour les budgets dans la région en général », a mentionné Marie Greta Roy Clément, pour le président de la Commission qui se montrait satisfait par rapport au budget alloué à son ministère.

Selon elle, le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) a envisagé dans le budget 2018-2019 une enveloppe budgétaire de 21 milliards 673 millions 686 mil 726 gourdes. Mais par rapport à la faiblesse des ressources économiques du pays, en conseil des ministres, on a décidé de donner au MSPP une enveloppe budgétaire qui ne dépasse pas son attente.

Malgré les problèmes criants que confronte le système sanitaire dans le pays : les grèves incessantes des employés de l’hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH), un des plus grands centres hospitaliers dans le pays, le faible salaire des personnels de la santé, 20 000 à 24 000 gourdes pour des médecins résidents, 31 000 à 37 000 gourdes pour des médecins généralistes, 16 000 à 21 000 gourdes pour des auxiliaires, 17 000 à 22 500 gourdes pour les techniciens grimpes, 31 000 à 42 000 gourdes pour les spécialistes et 11 000 à 12 100 gourdes pour le personnel de soutien et tant d’autres difficultés qui sont la cause du manque de capacité des hôpitaux publics pour offrir des services de santé adéquats à la population.

On constate que la santé est toujours traitée en parent pauvre quand on fait la comparaison de son enveloppe budgétaire par rapport à celle du Parlement. En ce sens, dans le budget 2017-2018, on avait accordé 4,3 % à la santé, ce qui donne 6.1 milliards de gourdes, pourtant 3.63 milliards sont allouées à la Chambre basse contre 3,57 milliards de gourdes pour le Sénat. Ce qui totalise 7.2 milliards de gourdes pour des parlementaires qui sont décriés par la majorité de la population.

Frandy Jasmin



Articles connexes


Afficher plus [4955]