Accueil » Culture » Le poète Fred Edson Lafortune, lauréat de la 4e édition du prix de poésie créole Dominique Batraville

Le poète Fred Edson Lafortune, lauréat de la 4e édition du prix de poésie créole Dominique Batraville

15 janvier 2018, 8:48 catégorie: Culture4 254 vue(s) A+ / A-

Le poète Fred Edson Lafortune,

auteur du poème-fleuve « Ann al Lazil ».

 

Les Éditions Pulúcia ont procédé, le samedi 13 janvier 2018, à la Mairie de Jacmel, à la remise des prix aux gagnants du Prix de poésie créole Dominique Batraville. Le poète Fred Edson Lafortune est le lauréat de cette 4e édition. Il est suivi du poète Max Grégory Saint-Fleur qui a obtenu la mention spéciale du jury.

Fred Edson Lafortune est le lauréat du Prix de poésie créole Dominique Batraville, avec son poème-fleuve, titré « Ann al Lazil », paru aux États-Unis, chez Trilingual Press. Préfacé par le poète Pierre Richard Narcisse, ce poème est une invitation au voyage en Haïti, notamment dans la ville natale du poète, l’Asile, commune de l’Anse-à-veau, dans le département des Nippes.

Max Grégory Saint Fleur, pour sa part, a obtenu la mention spéciale du jury, avec son recueil « Kou siprann », paru en 2016, aux Éditions Rup­tures. Les poèmes de ce recueil sont un grand témoignage du jeune au­teur de la vie, du corps de la femme. À travers les vers, l’auteur arpente aussi les contours de l’amour, de ce que la mort veut dire.

Devant un grand public composé de l’écrivain Dominique Batraville, des maires de Jacmel, notamment M. Macky Kessa et Mme Loudie César, d’intellectuels de la ville et de jeunes, tous réunis à l’étage de la Mairie, le président du jury, Coutechève Lavoie Aupont, ancien lauréat de ce prix, n’a pas hésité à saluer les ver­tus de l’oeuvre de l’auteur gagnant du prix de cette édition. « Le créole est devenu 7 fois 77 fois plus beau. En voyant la qualité des oeuvres présen­tées à ce concours, de belles images qui couronnent chaque page des ouvrages, on peut croire que cette langue est une merveille », a pour­suivi Coutechève L. Aupont.

De son côté, la mairesse assesseure, Mme Loudie César, a félicité les Éditions Pulúcia dont les initia­tives contribuent grandement à la promotion de la ville de Jacmel, ainsi qu’au développement de ses jeunes. D’autres personnes étaient également intervenues, notamment la coordonnatrice des activités du Concours de nouvelles Gary Vic­tor, Me Rosenie Volcy, pour saluer les gagnants, malgré leur absence du pays. Fred Edson Lafortune vit à New York et Max Grégory Saint- Fleur est en voyage d’études en France.

M. Pierre Paul Ancion, directeur des Éditions Pulúcia, est, pour sa part, revenu sur l’actualité du prix et les efforts consentis à la réalisation du prix. Il en a fait l’éloge, compte tenu du fait que c’est le seul prix de toute la Caraïbe consacré à la poésie d’expression créole. Il a, en outre, de­mandé avec insistance que d’autres partenaires viennent s’ajouter aux collaborateurs traditionnels du prix, à savoir la mairie, l’Alliance française, l’hôtel de la Place, etc. M. Ancion a, au cours de cette soirée, obtenu l’accord de l’Akademi Kreyòl Ayisyen (AKA) qui a promis de présenter la prochaine édition du prix Dominique Batraville.

Jean Emmanuel Jacquet

Comments

comments

scroll to top