Accueil » Economie » Plus de 8 000 ménages du Sud et du Sud-Est bénéficient d’une assistance semencière pour les campagnes agricoles d’été et d’automne 2017

Plus de 8 000 ménages du Sud et du Sud-Est bénéficient d’une assistance semencière pour les campagnes agricoles d’été et d’automne 2017

09 novembre 2017, 9:04 catégorie: Economie8 199 vue(s) A+ / A-

Marie Claudette Saint-Fleur, bénéficiaire de semences,

en train de travailler sur sa parcelle de haricot,

dans la 2e section communale de Côtes-de-Fer, département du Sud-Est.

 

Dans le cadre du projet « Réhabilitation et renforcement des moyens d’existence des ménages agricoles affectés par l’ouragan Matthew dans les départements du Sud et du Sud-Est », financé par la Direction générale de la protection civile et des opérations d’aide humanitaire européennes (ECHO) et mis en oeuvre conjointement par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation Alianza por la Solidaridad, 8.083 ménages des communes de Côtes-de-Fer, Bainet et Chardonnières ont reçu un appui en semences et boutures pour les campagnes agricoles d’été et d’automne 2017.

Pour la campagne agricole d’été 2017, 4.000 ménages choisis parmi les plus vulnérables ont reçu chacun 500 boutures de patate douce et 300 boutures de manioc. Ces derniers récolteront, de façon échelonnée, au moins 400 kg de tubercules (manioc et patate douce). En outre, ils ont reçu 10 kg de semences de haricot et/ou 5 kg de semences de pois de souche, ainsi que 5 kg de semences de maïs. Si les conditions agro-écologiques restent bonnes, cette assistance semencière permettra à chaque ménage de récolter environ 100 kg de légumineuses (haricot ou pois de souche) 3 mois après le semis.

Cette assistance en semences était accompagnée d’une formation théorique et pratique au bénéfice de 300 leaders d’Organisations communautaires de base sur les bonnes pratiques agricoles résilientes aux changements climatiques. Ces derniers se sont engagés à répliquer les connaissances acquises dans les communautés voisines, à travers des démonstrations pratiques dans leurs parcelles.

Cet appui apporté par la FAO dans le but de relancer la production agricole des ménages vulnérables est venu en complément de l’assistance financière (cash transfert) reçue de l’Organisation Alianza por la Solidaridad, ce qui leur a permis d’acheter des aliments pendant une période de 4 mois avant les récoltes.

Tirose Laguerre, agricultrice, et Sénat Baptiste, agriculteur, vivant respectivement dans la 5e et la 9e section communale de Bainet, ont remercié la FAO et l’Organisation Alianza por la Solidaridad, pour les semences reçues. « Nous étions dans le désespoir de ne pas pouvoir semer pendant cette saison parce que nous n’avions pas d’argent pour acheter les semences dont les prix ont presque doublé à cause de leur rareté dans notre commune après l’ouragan Matthew. Dieu merci, cette assistance de la FAO et de l’Organisation Alianza vient rétablir notre dignité. Nos enfants pourront consommer des aliments provenant de nos champs, d’ici 3 mois ».

Laplante Salomon, président du Conseil d’administration de la 9e section communale de Bainet (CASEC), a mis l’accent sur la valeur d’une telle initiative. « Cette distribution de semences de maïs et de pois de souche est positive pour la communauté et tombe à point nommé, car nous sommes en période pluvieuse. Elle sera de grande utilité pour les ménages ».

Des récoltes déjà en perspective, suite aux distributions de semences lors de la campagne d’été

Dans la commune de Côtes-de-Fer, des distributions de semences ont déjà eu lieu au début de la saison culturale d’été, en juillet 2017. À en croire les bénéficiaires, ainsi que le responsable du Bureau agricole communal (BAC), les récoltes seront bonnes, s’il n’y a aucune perturbation climatique de dernière minute.

« La distribution de semences réalisée au cours de la campagne d’été et d’automne est très bénéfique pour les agriculteurs. Les semences distribuées sont de bonne qualité. La productivité des parcelles des bénéficiaires peut en témoigner. Les agriculteurs avaient énormément besoin de cet appui, qui les encourage à travailler davantage. Ils peuvent déjà espérer réaliser une bonne récolte », a déclaré Wilson Fenelon, CASEC de Labiche, 2e section communale de Côtes-de-Fer.

« J’avais reçu des semences de pois de souche et de maïs lors de la campagne d’été. Ma petite parcelle de pois de souche est très belle. D’ailleurs, j’ai déjà eu une première récolte. Contrairement aux haricots, le pois de souche présente l’avantage d’être résistant à la sécheresse et peut donner jusqu’à trois récoltes consécutives, si la parcelle reste bien entretenue », s’est exprimée Marie Claudette Saint-Fleur, agricultrice, mère de 7 enfants, vivant dans la même section communale.

Comments

comments

scroll to top