Accueil » Economie » Des plantations et des têtes de bétail emportées

Des plantations et des têtes de bétail emportées

18 avril 2017, 8:55 catégorie: Economie6 834 vue(s) A+ / A-

Vue partielle des plantations inondées.| Photo : BAC d’Ennery

 

Les paysannes et paysans de la commune d’Ennery, du département de l’Artibonite, confrontent actuellement une situation difficile. Suite à des pluies torrentielles qui se sont abattues en fin de journée du lundi 17 avril 2017 dans les hauteurs de la commune de Marmelade, la rivière en crue de ladite commune a emporté d’énormes plantations de bananes, de maïs, ainsi que des têtes de bétails, dont le cheptel bovin au centre-ville de la municipalité d’Ennery.

Des planteurs sont aux abois dans la commune d’Ennery. Ils ne savent à quel saint se vouer. Leurs plantations et têtes de bétails ont été emportées durant la nuit du lundi 17 avril 2017. Des informations préliminaires parvenues du Bureau agricole de la commune (Bac) ont confirmé cette inondation mettant à nu ces agriculteurs en pleine campagne agricole de printemps 2017. Pour l’instant, les responsables du Bac sont en passe de collecter les informations afin d’en dresser un rapport sur les pertes enregistrées, question aussi d’informer les autorités de l’État central sur l’ampleur du drame et les dispositions à mettre en oeuvre.

 Selon les premières données collectées, si les pertes sont énormes sur le plan agricole et animal au centre-ville de la commune d’Ennery, ancien fief de l’un des grands chefs de la révolution haïtienne, Toussaint Louverture, dans la 1ère section communale, Savane Carrée, l’on dénombre également des dégâts importants, selon les témoignages de nombreux riverains de la zone.

Située à près d’une vingtaine de kilomètres des Gonaïves, la commune d’Ennery est essentiellement agricole. Ce qui sous entend que les principales activités de la population est l’agriculture. Cette inondation survenue en début de cette semaine risque d’hypothéquer les chances d’une bonne récolte pour la campagne agricole de printemps 2017. C’est pourquoi, les agriculteurs touchés par le désastre font appel aux autorités concernées et leur demandent de se pencher, en toute urgence, sur la question en vue d’apporter une réponse adéquate dans un délai record, de manière à ce que les paysannes et les paysans de la commune d’Ennery puissent se relever rapidement.

 Casline Chery

Comments

comments

scroll to top