Accueil » Sport » Patrick Jean Baptiste siffle la fin de sa carrière

Patrick Jean Baptiste siffle la fin de sa carrière

11 janvier 2018, 9:56 catégorie: Sport10 824 vue(s) A+ / A-

L’arbitre haïtien Patrick Jean Baptiste met un terme à sa carrière.

/Photo : courtoisie de l’arbitre.

 

À l’issue de la finale du championnat haïtien de deuxième division entre Valencia et Arcahaie FC, mercredi 10 janvier 2018, Patrick Jean Baptiste a mis fin à une carrière de 25 ans d’arbitrage. Pendant ses vingt-cinq ans au service du football haïtien, il a arbitré plusieurs centaines de matchs à tous les niveaux : D1, D2, D3 et même au niveau scolaire.

Un grand, un roc s’en va. Le mercredi 10 janvier, les supporteurs qui ont fait le déplacement au parc Levelt de Saint-Marc, ont assisté à deux évènements majeurs : le titre de champion en deuxième division remporté par Valencia, mais surtout le départ définitif des terrains de l’un des plus anciens arbitres du football haïtien, Patrick Jean Baptiste.

Pour justifier son départ, le natif de Limonade a révélé qu’à son âge, 48 ans, il n’est plus en mesure de répondre aux exigences physiques du métier d’arbitrage. Tous les trois mois, les arbitres sont soumis à des tests physiques. Il croit, sans regret, qu’il a suffisamment servi avec passion et amour le football. Celui qui a toujours pris des décisions irrévocables sur les différents terrains du pays n’a pas eu l’opportunité de siffler à l’étranger. Toutefois, il pense que le moment est venu de renoncer au sifflet pour céder la place aux plus jeunes. Le père de deux enfants a rappelé, d’une voix nostalgique, qu’il a vécu de très bons moments pendant sa carrière, mais également des périodes douloureuses.

« Pour arbitrer dans un pays aussi difficile qu’Haïti, il faut être un passionné. J’ai été toujours animé par cette passion. Durant ma carrière, j’ai vécu deux grands moments, chaque fois au parc Levelt. Le premier a été lors d’un match entre Tempête FC et America FC dont je ne me souviens pas trop de la date, un match ultra décisif pour les deux équipes. J’ai reçu des offres de part et d’autre, mais j’ai tout refusé. Au final, Tempête a gagné sur le score d’un but à zéro. J’avais le sentiment, malgré l’enjeu et la pression, de faire un travail juste et professionnel », a retracé le retraité.

Le deuxième moment fort de la carrière de l’homme en noir a été au parc Levelt, le mercredi 10 janvier 2018. Comme un champion, il a mis un terme à sa longue carrière lors d’une finale. Un moment qu’il juge inoubliable, « avant et après la rencontre, j’ai été une vedette. Les gens m’ont beaucoup sollicité pour des prises de photos. J’ai reçu des paroles encourageantes. Je me suis senti valorisé. Ce moment m’a donné le sentiment d’avoir accompli mon devoir dans le secteur », a fait savoir Patrick Jean Baptiste.

Toutefois, il y a des moments où il a fait face à des situations difficiles. La violence a toujours été un élément perturbateur. Parmi les nombreuses victimes de ce fléau, M. Jean Baptiste en est un, se souvient-il.

« IL y a peut-être deux ans, lors d’un match vital entre L’US Lajeune et le Roulado de la Gonâve, les supporteurs locaux étaient très hostiles à l’un de mes assistants. Ils ont essayé de l’influencer pour accorder des coups francs, penalty et tout ce qui pouvait tourner le résultat en leur faveur. Le match s’est soldé sur le score nul et vierge. Après la rencontre, j’ai vu des supporteurs de l’US Lajeune bastonner l’assistant. J’ai fait signe à un policier d’aller le secourir. Du coup, j’ai reçu un terrible coup sur la tête. N’était la police, la situation serait plus compliquée davantage», a-t-il regretté.

De son côté la Commission nationale des arbitres (Cona) au nom de la Fédération haïtienne de football, a remercié, à travers une note, l’arbitre Patrick Jean Baptiste pour les services rendus à la famille du football. Responsable des arbitres du Nord et du Nord- Est, M. Jean Baptiste ébéniste et commerçant promet qu’il continuera de servir le football au sein de la Cona notamment dans la formation des jeunes arbitres.

Kenson Désir

Comments

comments

scroll to top