Accueil » Economie » Onafanm : plus de 1023 marchandes bénéficient d’un chèque

Onafanm : plus de 1023 marchandes bénéficient d’un chèque

06 décembre 2017, 10:52 catégorie: Economie7 689 vue(s) A+ / A-

Vue partielle de l’assistance lors de la céémonie d’implémentation

du programme Onafanm.

 

Dans le cadre de l’implémentation de son programme dénommé “Onafanm”, l’Office national d’Assurance vieillesse (ONA) a remis à plus de 1023 marchandes un chèque d’un montant de 25000 à 50000 gourdes remboursable à un taux d’intérêt de 1%, pour faciliter l’émancipation de la femme par le commerce au sein de la société haïtienne.

Selon le DG de l’institution, Chesnel Pierre, l’implémentation de ce produit baptisé l’Onafanm consiste à faciliter l’accès au crédit à des femmes dans le département qui s’adonnent à des activités commerciales. Cette activité s’inscrit dans le cadre d’un projet gouvernemental permettant à toutes les femmes du pays d’avoir un lendemain meilleur.

Intervenant à la cérémonie, la Première dame, Martine Moïse, a vanté le mérite de ce programme. “ Cette activité est un signe qui montre que beaucoup de choses peuvent se réaliser dans le pays, mais aussi c’est un signe qui explique que le gouvernement travaille d’arrachepied pour donner aux femmes haïtiennes plus d’opportunités, afin de créer de meilleures conditions de vie, afin que l’égalité homme/ femme devienne une réalité dans la société”, a déclaré Martine Moïse qui a profité de l’occasion pour renouveler son engagement dans la lutte contre toute forme de discrimination à l’égard des femmes.

 Le député de Delmas, Gary Bodeau, pour sa part, a applaudi l’initiative tout en rappelant aux bénéficiaires que cet argent est un prêt, qu’il faut rembourser à l’ONA, non seulement pour permettre à d’autres marchandes de bénéficier de ce programme, mais aussi pour continuer à bénéficier de ce crédit. Même son de cloche du côté du maire de Delmas, Wilson Jeudy, qui exhorte les marchandes à collaborer en vue de rendre pérenne ce programme.

« La femme est la base de l’émancipation de n’importe quelle société. C’est pourquoi il est important de supporter ce programme afin de renforcer l’autonomisation des femmes dans le cadre de la lutte contre la “violence économique” sur les femmes en Haïti », a déclaré la sénatrice Dieudonne Luma Étienne qui a pris part à cette activité.

Rappelons que l’Onafanm est un microcrédit qui permettra aux marchandes de trouver des moyens afin de stabiliser économiquement leurs vies, tout en bénéficiant aussi du programme d’assurance.

Max Rosebert Shoewer Lubin

Comments

comments

scroll to top