Accueil » Economie » Nouveau recul de l’inflation en février

Nouveau recul de l’inflation en février

19 mars 2017, 9:39 catégorie: Economie4 103 vue(s) A+ / A-

Pour une deuxième fois de l’année 2017,

le rythme de l’inflation en glissement annuel a baissé.

/ Photo (illustration): Amundi Research Center

 

Pour une deuxième fois de l’année 2017, le rythme de l’inflation en glissement annuel a baissé. Si pour le mois de janvier, il s’était chiffré à 14.1 %, il est donc passé à 13.9 % en février, soit une différence de 0.2 %. C’est ce que révèle, dans son rapport publié au début de ce week-end, l’Institut haïtien de statistique et d’informatique (IHSI).

Chiffré à 294.7 en février contre 291.6 en janvier 2017, l’Indice des prix à la consommation (base 100 en août 2004) a un glissement annuel de 13.9 %. Cette variation mensuelle, selon l’IHSI, peut être attribuée essentiellement à l’évolution des fonctions de consommation : « Alimentation, Boissons et Tabac » (1.2 %), « Habillement, Tissus et Chaussures » (1.2 %), « Loyer du Logement, Énergie et Eau » (2.1 %), « Aménagement, Équipement et Entretien du logement » (1.1 %), « Santé » (1.0 %) et « Autres biens et services » (1.6 %).

D’un côté, la hausse de l’Alimentation, Boissons et Tabac » est imputable au renchérissement du millet (3.6 %), du maïs en grain (1.5 %), du maïs moulu (1.5 %), des viandes de boeuf, de porc et de cabri (respectivement 1.1 %, 0.9 % et 0.8 %), du poulet (2.7 %), du fromage (1.5 %), de la margarine de table (1.2 %), de la margarine de cuisine (2.3 %), de l’avocat (1.3 %), de la banane (1.7 %), du giraumon (1.5 %), du mirliton (1.8 %), du pois sec (1.3 %), de l’aubergine (1.6 %), des choux (1.5 %), de l’oignon (1.0 %), de la carotte (1.7 %), de la tomate (1.1 %), de l’igname (1.3 %), du malanga (1.8 %), du manioc (1.2 %), de la patate (1.2 %), de la pomme de terre (2.0 %), de l’arbre véritable (1.9 %), de l’orange (2.6 %), de la chadèque (2.3 %), de la papaye (1.0 %) et du citron (3.8 %).

 De l’autre, le gonflement de la fonction « Habillement, Tissus et Chaussures » doit sa progression particulièrement au costume, veste universelle (2.9 %), au pantalon pour homme (1.0 %), à la robe (2.8 %), au T-shirt à femme (1.6 %), aux souliers et tennis (2.4 %) et aux sandales (1.0 %). Le loyer du logement (0.3 %), le gaz propane (8.7 %) et le charbon de bois (4.6 %) sont essentiellement à l’origine de la poussée inflationniste de la fonction « Loyer du Logement, Énergie et Eau ».

 La progression de l’indice de l’« Aménagement, Équipement et Entretien du Logement » provient des meubles de salon (1.5 %), de la salle à manger (2.6 %), du lit (1.9 %), du matelas (4.7 %), du linge de lit (1.1 %), des rideaux (0.9 %), de la nappe (4.1 %), du réfrigérateur (1.9 %) et du salaire du personnel domestique (0.9 %). Enfin, à l’origine du renchérissement de la fonction « Santé », on trouve : les lunettes à verres correcteurs (3.1 %), les honoraires payés aux médecins (0.6 %) et les frais d’hospitalisation (3.7 %). Ce qu’il faut toutefois retenir, en dépit de la baisse du taux d’inflation pendant deux mois du Nouvel An, les prix des produits continuent de grimper dans les différents centres commerciaux.

Therno N. A. Sénélus

Comments

comments

scroll to top