Accueil » Actualité » Michel Martelly : un 14 mai en demi-teinte

Michel Martelly : un 14 mai en demi-teinte

15 mai 2015, 8:24 catégorie: Actualité1 704 vue(s) A+ / A-

Evans Paul et Martelly

 

Si les trois premières années de l’avènement de Michel Joseph Martelly à la magistrature suprême de l’État ont été célébrées de manière somptueuse, celle qui marque la dernière ligne droite de son quinquennat (la quatrième année), est commémorée de la façon la plus timide. Pas de cérémonie dithyrambique. Pas de Robot Call sur les téléphones. Pas de confettis. Pas de messages publicitaires roulant en boucle dans les médias invitant les sympathisants du régime « Tèt Kale » à la célébration, comme ce fut le cas pour les années antérieures.

Ce 14 mai 2015 ramène la quatrième célébration de la prise du pouvoir de Michel Joseph Martelly. C’est le Kiosque Occide Jeanty, encore inachevé, qui a accueilli cette commémoration. En présence du Premier ministre et de quelques membres du gouvernement, de plusieurs centaines d’élèves venus pour la plupart des lycées et de certaines écoles nationales, de quelques centaines de sympathisants mêlés de curieux, le président de la République, dans un style propre à lui-même, a délivré un discours improvisé où il a mis en exergue les différentes réalisations de son équipe, notamment le viaduc de Delmas qu’il considère comme un signe montrant que le pays marche sur la voie de la modernité. Dans cette  même lignée, Michel Martelly a promis de faire du Champ de Mars un espace culturel avec la reconstruction du ciné Triomphe et  du Rex Théâtre.

L’essentiel du message du président Michel Martelly s’adresse à la jeunesse du pays qu’il invite à prendre son destin en main. « Jeunes, vous avez un grand rôle à jouer dans les prochains jours. C’est vous qui allez décider de votre destin à travers vos choix »,  a martelé le chef de l’État, qui exhorte  les jeunes à  se méfier des belles promesses et des beaux discours des candidats. Michel Martelly s’en est également pris aux politiciens traditionnels, les accusant de n’avoir rien fait par le passé pour améliorer les conditions de vie de la population haïtienne.

Un bilan rachitique ?

Contrairement aux années précédentes, aucune grande annonce n’a été faite lors de cette journée du 14 mai. En guise de bilan, le président de la République s’est contenté de reprendre les réalisations déjà connues de son administration sous la houlette du gouvernement de Laurent Lamothe. Le PSUGO, la construction du viaduc de Delmas, la réhabilitation du Kiosque Occide Jeanty, la reconstruction du ciné Triomphe sans compter les quelques programmes adressés aux jeunes (chanje metye, chanje lavi…) sont revenus encore sur le tapis en termes de bilan.

De son côté, le chef du gouvernement, Evans Paul, qui a pris en vol l’avion du régime « Tèt  Kale, à défaut de pouvoir faire  le bilan de l’équipe, s’est contenté de faire l’historique du Kiosque Occide Jeanty qui, rapporte-t-il, fut construit par un grand ingénieur haïtien du nom de Maurice Salomon. Aussi a-t-il tenu à saluer en l’occasion la mémoire d’Occide Jeanty.

Michel Martelly qui, si les élections ont lieu comme prévu en octobre prochain, ne célébrera pas un cinquième 14 mai, n’a pas raté l’occasion, pour le plus grand plaisir des élèves et de ses sympathisants,  en revisitant son répertoire, d’entonner quelques morceaux qui ont fait son succès. Il convient aussi de souligner que, contrairement aux années passées, Michel Martelly a troqué sa traditionnelle chemise rose, grand symbole de son régime, pour une chemise jaune orange. Est-ce une façon d’annoncer la fin du règne Tèt Kale ?

 

 

 

nonohaiti2007@yahoo.fr

 

 

Comments

comments

scroll to top