Accueil » Société » Le MCFDF entend redynamiser son centre de documentation sur les questions de genre

Le MCFDF entend redynamiser son centre de documentation sur les questions de genre

08 février 2018, 7:49 catégorie: Société16 403 vue(s) A+ / A-

 

Le ministère à la Condition féminine et aux Droits des Femmes  (MCFDF), avec l’appui de l’USAID et de Femme en démocratie, a organisé le jeudi 8 février 2018, une journée porte ouverte au centre de documentation sur les questions de genre dans les locaux dudit ministère. Cette journée vise à redynamiser le centre sur les questions de genre tout en lui dotant des moyens nécessaires pour mieux servir le public.

Cette journée porte ouverte, organisée par le ministère à  la Condition féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF)  avec l’appui de l’USAID et de Femme en démocratie, a pour objectif d’encourager la recherche sur les questions de genre tout en mettant à la disposition du public des ouvrages  basés sur la problématique des rapports sociaux de sexe, des documents officiels de l’État, d’inégalité des sexes, de littérature féminine et autres.

Plusieurs personnalités ont pris part à cette activité : la ministre à la Condition féminine, Eunide Innocent, cheffe de service de documentation et de données, Maylane Dorve Pierre, la coordonnatrice de la Fondation Toya, Nadine Louis, des représentantes d’association et d’organisations de femmes, des représentantes de femme en démocratie et d’autres responsables concernés.

Le ministère à la condition féminine et aux Droits des Femmes  étant une entité responsable de faire établir la politique d’égalité de genre du gouvernement,  grâce au support de l’USAID, de Femme en démocratie et autres instances concernées,  a tenu à renforcer le centre de documentation qui, après  le tremblement de terre du 12 janvier 2010, a rencontré une baisse au niveau de la fréquentation. Ce centre  est un espace réservé particulièrement aux jeunes universitaires, aux écoliers, et au public en général. Il  leur offre un service de documentation et de recherche, qui leur permettra de trouver des réponses à certaines thématiques. La personne qui aura à effectuer des recherches doit se procurer seulement une carte d’identité.

En cette occasion, la ministre à la Condition féminine et aux Droits des Femmes  a expliqué que « le MCFDF étant une instance qui encourage la recherche a pour mission d’accompagner le public ». « D’après les constats effectués,  beaucoup d’étudiants ont besoin de documentation basée sur la question de genre, en ce sens le ministère a décidé de renforcer le centre de documentation, »  a fait savoir Eunide Innocent.

Plus loin, la titulaire du MCFDF a affirmé que beaucoup d’ouvrages sont disponibles pour les jeunes universitaires ainsi que le public, tels des documents officiels de l’État, sur l’égalité de genre, l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, la littérature féministe nationale de même qu’internationale.

Dans la foulée, la ministre dit avoir franchi un grand pas,  car le ministère avait en perspective ce projet depuis quelques années. Et, il reste beaucoup de travaux à effectuer. En ce sens, elle recommande la collaboration des ministères de l’Éducation nationale et de la Culture, des Presses nationales et d’autres instances de l’État.

« Cette égalité de droit que nous prônons doit être respectée, car la société doit accepter les femmes comme des leaders » ajoute-t-elle.

Il faut rappeler que le centre de documentation est créé en 2013, et que le ministère à la Condition féminine a vu le jour par le décret de novembre 1994 comme une institution à caractère normatif chargée d’appuyer, d’orienter, et de faire respecter la politique du gouvernement tout en prônant l’émergence d’une société égalitaire.

   Annelie Noel

Comments

comments

scroll to top