Accueil » Culture » Marc Ribot, Marco Capelli et l’École de musique Sainte Trinité jouent ensemble Frantz Casséus

Marc Ribot, Marco Capelli et l’École de musique Sainte Trinité jouent ensemble Frantz Casséus

09 décembre 2015, 11:26 catégorie: Culture532 vue(s) A+ / A-

Marc Ribot, Marco Capelli et l’Ecole de musique Sainte Trinité jouent ensemble Frantz Casséus

Marc Ribot, Nicole St-Victor, Marco Capelli et la professeure Bernadette Williams,
après le concert

 

L’école de musique Sainte Trinité et l’association Caracoli ont célébré avec éclat l’anniversaire du centenaire de naissance de Frantz Casséus, le père de la guitare classique. En cette occasion, un concert a été organisé dans la soirée du dimanche 6 décembre 2015 à l’hôtel Mariott. L’évènement a permis de recueillir des fonds en vue de soutenir le programme pour jeunes guitaristes mis sur pied à l’école de musique Sainte Trinité.

Le concert déroulé en présence des parents et amis du guitariste a permis de rendre un hommage posthume à Frantz Casséus décédé en 1983. L’ex-Premier ministre haïtien, Michèle Duvivier Pierre Louis, directrice de la Fokal, l’ancienne ministre de la Culture, Magali Comeau Denis, le chanteur du groupe Ram, Richard Auguste Morse, sont, entre autres, parmi les personnalités qui ont fait le déplacement pour venir assister à ce concert. Des chansons tirées du folklore haïtien ont été interprétées pour le bonheur de plus d’un. Les artistes ont aussi revu les œuvres classiques de Frantz Casséus, Ludwig Von Beethoven et AntonioVivaldi.

Les élèves de l’école de musique Sainte Trinité accompagnés de leurs guitares ont débuté le concert en exécutant avec brio la musique « Amazing Grace » de American Folk Song. Ensuite, cela allait être une suite interrompue d’interprétations de musiques classiques, telles que : « Une lettre à Élise » de Ludwig Beethoven, qui est une sorte de soupirs lents, frémissants et caressants adressés à l’être aimé. Avec l’accompagnement de l’orchestre de chambre de l’école Sainte Trinité, le guitariste italien Marco Capelli, l’un des invités spéciaux de l’évènement, a joué des valses poétiques et un concerto en Ré majeur pour guitare d’Antonio Vivaldi, chaudement applaudi.

Marc Ribot élève et fils spirituel de Frantz Casséus a charmé l’auditoire en interprétant l’œuvre de son professeur. Soutenu par la voix de James Germain et celle de la soprano Nicole Saint-Victor, le guitariste a permis à l’assistance de revivre « Assotó » et « Fi nan bois ». Des mélodies douces et légères comme des arpèges. Des paroles parfois douloureuses et poignantes. Le public a vivement réagi. D’autres titres ont également été interprétés : « Dance of the hounsies », «  Nan guinen », des compositions de Frantz Casséus. Sa chanson « Mèsi Bondye » a fait l’objet de multiples reprises et permis au guitariste de faire ressortir son talent.

Né a Port-au-Prince en 1915, Frantz Casséus a fait un parcours remarquable en Amérique Latine et aux États-Unis. Durant sa vie, il a œuvré à la promotion de la musique folklorique d’Haïti sur la scène internationale. Il fut l’accompagnateur du chansonnier Harry Belafonte, dans la chanson « choucoune » du poète Oswald Durand.

 Schultz Laurent Junior

Comments

comments

scroll to top