Accueil » Société » Quand l’institution mixte Lamartinière remémore notre histoire

Quand l’institution mixte Lamartinière remémore notre histoire

05 décembre 2017, 10:16 catégorie: Société3 919 vue(s) A+ / A-

Une représentation de la période précolombienne.

 

La direction de l’institution Mixte Lamartinière a organisé ce mardi 5 décembre 2017, dans ses locaux une activité motivant la jeunesse sur une tranche d’histoire avant et après l’arrivée de Christophe Colomb en 1492. « Siw se ayisyen pote kole pou kiltiw » a été le thème retenu pour l’année. Une séance d’ échanges a été réalisée autour du sujet entre les élèves de la philo et du secondaire lll de l’école, suivie d’un spectacle de théâtre et de danse.

Une cérémonie qui s’est déroulée en présence des membres du personnel administratif de ladite école, des professeurs, des élèves et des parents. En cette circonstance, la directrice de l’école Mme Camille a déclaré « c’est un honneur pour nous d’organiser cette activité. Nous avons choisi de l’organiser en ce jour spécial en vue d’apprendre aux enfants l’histoire de leur pays tout en les motivant sur une tranche d’histoire qu’ils n’ont pas connue. L’histoire raconte que du temps des Indiens, Hispaniola était un petit paradis. On dirait que le public a rejeté cette page d’histoire. C’est pourquoi il y eut un débat entre les élèves de l’école, les opinions ont été diverses. Certains affirment que cette découverte a contribué au développement de notre pays, d’autres ne sont pas de cet avis. Car selon eux, les chercheurs ont pillé nos richesses. »

Par ailleurs, elle a souligné que « le ministère de l’Éducation nationale encourage à ce que l’on fasse revivre dans les écoles ces pages d’histoire. En ce sens, nous, les responsables de cette institution, travaillons d’arrache-pied en vue de donner une meilleure formation à nos enfants, former et encadrer nos jeunes talents. Voilà pourquoi chaque année, nous choisissons un thème pour l’année académique en organisant différentes activités. Merci à tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette journée. Nous donnons rendez-vous pour l’année prochaine, soit en janvier 2018”. La devise de l’école, souligne la directrice, est « toujours plus haut » accompagnée du mot d’ordre, “fait bien ce que tu fais”. Car, l’objectif de l’institution est de rehausser et de mettre en valeur la culture haïtienne.

Après les séances de débats, la direction de l’école a procédé à la remise de primes aux participants et le public a eu droit à un mariage entre le chant et la poésie offert par les petits de l’école. Une pièce de théâtre relatant la vie des Indiens, leurs pratiques, avant l’époque colombienne sur la manière dont ils se nourrissaient, par exemple. Les premiers habitants de l’île s’habillaient en paille, ils adoraient leurs dieux, les Zémès. Leur royaume était divisé en caciquats et autres. Une troupe de danse a interprété la danse des Indiens ou une jeune fille de l’école représentait la reine Anacaona. Et la troupe de danse de l’école a clôturé la journée.

Soulignons que cette date a une très grande importance pour nous les Haïtiens. Christophe Colomb nous a mis dans l’ère de la civilisation. Les opinions sont diverses, sans 1492, il n’y aurait pas eu de 1804 et nous ne serions peut être pas la Première république noire indépendante du Nouveau Monde.

Annelie Noel

Comments

comments

scroll to top