Accueil » Actualité » Le député Pierre Fequière Julien met l’État face à ses responsabilités

Le député Pierre Fequière Julien met l’État face à ses responsabilités

11 octobre 2018, 9:45 catégorie: Actualité787 vue(s) A+ / A-

Le député Pierre Fequière Julien.

 

Depuis quelque temps, la commune de l’Arcahaie fait face à une situation d’insécurité chronique. Le député de cette commune dénonce cette situation et appelle toutes les forces vives de la cité du Drapeau à se concerter pour pouvoir réfléchir sur une stratégie intéressante capable de freiner ce phénomène.

Partout en Haïti, la situation sécuritaire est une véritable préoccupation pour la population. Dans la capitale haïtienne, la situation se détériore de jour en jour. Des bandits armés sévissent partout au niveau de la capitale et en particulier à Martissant et au Bicentenaire. La ville de Port-au-Prince n’a pas le monopole de cette situation qui s’est étendue à d’autres villes périphériques, dont Léogâne qui est en proie à une pratique de kidnapping récurrente et la ville de l’Arcahaie terrorisée par des bandits armés.

Cette dernière, réputée pour son hospitalité et son calme, s’est transformée ces derniers temps en enfer où des bandits armés ne cessent de terroriser la population. L’on se rappelle de l’attaque essuyée par le cortège présidentiel, il y a des mois, et, récemment, la mort tragique du sportif, Rosemond Pierre qui revenait du Grand Nord.

Cette montée de l’insécurité n’est pas pour rassurer la population de cette cité du Drapeau haïtien, encore moins, les autorités établies qui ne cessent de tirer la sonnette d’alarme. En ce sens, le député de cette circonscription, Pierre Fequière Julien, dépassé par les événements, appelle les autorités à assumer pleinement leurs responsabilités. Selon lui, la situation exige un effort conjugué entre l’État central, les autorités communales, y compris la justice et la police, sans oublier la société civile.

Le représentant de la commune à la cinquantième législature lie le pourrissement de la vie sécuritaire de la ville à un relâchement de la part des autorités à travers la mauvaise gouvernance qui accouche, entre autres, l’inefficacité dans les services publics au niveau de cette commune. Dénonçant énergiquement cette situation, l’élu de l’Arcahaie s’en prend aussi au chef de l’État qui n’a pas tenu ses promesses faites à la population archeloise, lors de son passage dans la cité, le 18 mai écoulé. Il s’est par ailleurs questionné sur le rôle des élus locaux et régionaux qui, malgré la lamentable situation de la ville, gardent jusqu’ici le silence. Révolté par la recrudescence de l’insécurité dans la cité du Drapeau, le député informe avoir déjà écrit au bureau de la Chambre basse sollicitant l’envoi d’une commission d’enquête afin de faire une évaluation de la situation.

Déterminé à poursuivre une solution idoine à la dégradation de la situation sécuritaire de la ville, le député invite pour le vendredi 12 octobre en cour toutes les personnalités, tant publiques que privés, de la ville et de ses environs, les élus locaux et régionaux, les autorités civiles et politiques à une réunion statutaire en vue de réfléchir ensemble sur la réponse à apporter à cette crise qui, selon lui, a trop duré.

Daniel Sévère

Comments

comments

scroll to top