Accueil » Actualité » Le Canada expulse des illégaux Haïtiens

Le Canada expulse des illégaux Haïtiens

09 août 2018, 10:02 catégorie: Actualité11 930 vue(s) A+ / A-

Des migrants haïtiens arrêtés à la frontière entre le Canada et les États-Unis.

 

Le Canada a procédé à une campagne d’expulsion des migrants illégaux, demandeurs d’asile, ayant transité par les États-Unis d’Amérique. De 2017 à 2018, plusieurs centaines de migrants haïtiens ont été expulsés du Canada, selon le TVA Nouvelles.

Selon des données de l’Agence des services frontaliers, en 2017, il y a eu 434 renvois de demandeurs d’asile d’origine haïtienne. Cette année, jusqu’à date, il y a eu 67 expulsions portant le total à 501. Selon le TVA Nouvelles, des migrants haïtiens ont entamé des manifestations pour réclamer l’arrêt des expulsions de demandeurs d’asile vers Haïti.

Après la vague fuite des migrants vers le Canada en 2017, cette année, l’Agence des services frontaliers du Canada a décidé de renvoyer les migrants dans leur pays d’origine et non aux États-Unis, pays par lequel ils ont transité. Une fois qu’ils reçoivent leur avis d’expulsion, ils demeurent pour la majorité en liberté, mais ils doivent respecter la date de renvoi et se présenter à l’aéroport.

Cependant, si l’Agence des services frontaliers décèle un risque de fuite, cela peut constituer un motif de détention jusqu’au renvoi. Moins de 1 % des demandeurs sont détenus avant ou après la décision.

Les billets d’avion sont payés par les demandeurs d’asile eux-mêmes. Cependant, d’après Me Éric Taillefer, avocat spécialisé en immigration, si la personne n’a pas les moyens pour couvrir les frais du billet, l’Agence des services frontaliers prend en charge ces frais.

Par contre, selon Me Éric Taillefer, il y a une conséquence à cette prise en charge. « Si la personne veut revenir un jour au Canada, que ce soit comme résident permanent, comme étudiant ou comme travailleur, elle va devoir payer des frais administratifs de 1500 $ par billet que l’Agence a payé », a expliqué Me Taillefer.

En outre, Me Taillefer a confirmé que les demandeurs d’asile renvoyés qui voudraient revenir au Canada devront payer des frais de 400 $ lorsqu’ils présenteront une demande d’autorisation pour revenir au Canada.

Il faut souligner que ces migrants illégaux ont fui les États-Unis d’Amérique pour le Canada après les propos du président américain, Donald Trump, évoquant le non-renouvellement du TPS. Par peur de renvoi dans leur pays d’origine, ces migrants ont essayé de franchir les frontières canadiennes pour se mettre à l’abri d’un refoulement en Haïti.

Woovins St Phard

Comments

comments

scroll to top