Accueil » Société » L’AKA présente son bilan pour les deux dernières années

L’AKA présente son bilan pour les deux dernières années

18 décembre 2017, 10:43 catégorie: Société2 342 vue(s) A+ / A-

L’Académie du créole haïtien (Akademi Kreyòl Ayisyen (AKA)) a procédé, le vendredi 15 décembre, à l’hôtel Kinam 1, à l’ouverture officielle de sa 4e assemblée générale. Celle-ci a été pour l’AKA l’occasion de présenter son bilan pour les deux dernières années.

Première résolution sur l’orthographe de la langue créole, célébration du mois de la langue et de la culture créole en 2016, la première encyclopédie rédigée en langue créole, la 3e assemblée générale ordinaire des académiciens, la célébration des 100 ans d’Odette Roy Fombrun, telles sont, parmi tant d’autres, des réalisations de l’Académie du créole haïtien (AKA) pour les deux dernières années. L’annonce a été faite au cours de la cérémonie d’ouverture de la 4e assemblée générale de l’AKA qui a eu lieu le vendredi 15 décembre 2017 à l’hôtel Kinam 1.

Le président du conseil administratif de l’AKA, Pauris Jean-Baptiste, débute son intervention en expliquant l’importance de la langue créole dans les institutions. Car, dit-il, la langue créole est un devoir pour toutes les institutions du pays. « Une institution qui méprise la langue créole risque de mal fonctionner parce que le peuple haïtien est 100 % créolophone » a-t-il déclaré. M. Jean-Baptiste pense que la langue créole est un avantage que tout le monde doit saisir.

En outre, Pauris Jean-Baptiste a profité de l’occasion pour critiquer le système éducatif haïtien, qui selon lui, a poussé les écoliers à ignorer la langue créole. Par contre, il a tenu à préciser que l’AKA n’a pas l’intention de se battre avec les autres langues. « Nous n’avons pas pour mission de chasser les autres langues. Notre mission c’est de travailler pour une langue créole capable de nous représenter valablement », a fait savoir l’académicien.

Le président du Conseil administratif de l’AKA a fait tout un ensemble de recommandations aux autorités au cours de son intervention. Parmi tant d’autres : utilisation du créole dans les bureaux étatiques, dispensation des cours en créole et préparation des examens officiels en créole et en français, autorisation des universitaires à préparer leur thèse en créole, fonctionnement du système judiciaire en créole et français.

Le recteur de l’Université d’État Haïti (UEH), de son côté, s’est réjoui de prendre part à cette cérémonie au nom de l’UEH. Fritz Deshommes a promis, au nom de l’institution qu’il dirige, d’accompagner l’AKA dans toutes ses démarches pour la bonne marche de la langue créole. Il a même annoncé que bientôt, un dictionnaire scientifique en langue créole verra le jour.

L’ouverture officielle de la 4e assemblée générale de l’académie du créole haïtien s’est déroulée en présence notamment des membres de l’AKA, de l’ex Premier ministre haïtien, Evans Paul, du chanteur vedette Lionel Benjamin. L’importance de la langue créole dans la société haïtienne, les obligations des responsables étatiques face à la langue créole, les perspectives du créole haïtien et les protocoles d’accord entre l’AKA et le ministère Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) sont, entre autres, les points abordés par les intervenants.

Cluford Dubois

Comments

comments

scroll to top