Accueil » Édito » La mauvaise foi

La mauvaise foi

20 novembre 2017, 10:42 catégorie: Édito13 587 vue(s) A+ / A-

On nage dans ce pays dans une mauvaise foi délirante qui fait du mal, énormément de mal à ce pays. Nous sommes dans des émotions infantiles, des réflexions, des réactions intéressées qui ne sont plus du domaine de l’Humain, mais qui frisent un peu la bestialité, si les animaux peuvent avoir comme nous des comportements irrationnels. Ici ou est pour ou contre dépendant de son ventre, de ses bas intérêts, ou bien sans raison particulière comme on peut être fan ou non de Réal ou du Barca. Mais le Réal et le Barca sont loin. Ils ne nous concernent pas. Leurs vedettes gagnent des millions d’euros et font la belle vie ; elles ignorent tout d’Haïti et s’en moquent sans doute éperdument alors que nous, nos choix nous enlisent, nous enterrent, comme si nous avons vraiment des pulsions suicidaires.

Certaines réactions au Rapport sur les Fonds PetroCaribe en sont un parfait exemple. Un présentateur dans une TV proche du pouvoir prend le soin de dire : des sénateurs de tendance Lavalas. Le rapport est accusé de partialité. On recherche partout des vices de forme. Et alors ? Que le rapport soir partial cela ne veut pas dire qu’il ne contient pas des faits réels. Cela veut dire qu’il ne fait qu’indexer un seul secteur. Très bien alors. Qu’une commission indépendante approfondit l’enquête. Que le rapport a d’autres problèmes, alors il faut chercher à corriger, approfondir. Ce n’est pas une raison pour le rejeter d’un revers de main ce qui n’est en fait qu’une tentative de protéger nos pratiques maffieuses, de protéger ceux qui ont profité de ces pratiques et de mettre à l’abri les rêves de tous ceux qui rêvent de venir faire leur tour dans la mangeoire selon les principes du sétoupamisme – se tou pa m – comme brillamment expliqué par Albert Buron.

On nage vraiment dans une mauvaise foi crasseuse qui réduit constamment notre pays en deux camps. Ceux qui défendent le pouvoir et ceux qui sont contre. Le drame c’est qu’aucune idéologie, aucune honnêteté intellectuelle ne sont au rendez-vous. On est pour ou contre au gré des intérêts de son ventre et c’est ce qui empêche toute possibilité de dialogue et d’entente. Car des êtres humains et des citoyens doivent nécessairement s’entendre sur un minimum. Voici un rapport qui montre comment une partie des Fonds du PetroCaribe a été dilapidée. Quelle que soit l’opinion qu’on peut avoir sur les auteurs de ce rapport, quels que soient les vices de forme et mêmes les incohérences qu’il peut contenir, tout citoyen mentalement sain devrait exiger une contre-expertise et donc une enquête approfondie pour s’assurer si ce que ce rapport dit est vrai et si partialité il y a, si d’autres personnes dans d’autres secteurs ne sont pas impliquées. On peut trouver aussi que des personnes indexées dans ce rapport soient innocentes et que plein d’autres noms cités ici le sont.

Nous ne pouvons avancer avec cette mauvaise foi aussi évidente qui fait vraiment horreur. Nous n’irons nulle part ainsi sinon vers une somalisation de notre pays. On a vu ce qui se passe dans certains quartiers de Port-au-Prince. Cessons de jouer aux fous !

Gary VICTOR

Comments

comments

scroll to top