Accueil » Actualité » La DINEPA invite à une utilisation rationnelle de l’eau

La DINEPA invite à une utilisation rationnelle de l’eau

08 août 2018, 8:52 catégorie: Actualité, Dernière Heure3 454 vue(s) A+ / A-

La Direction générale de l’Eau potable et de l’Assainissement (DINEPA), après avoir constaté un manque d’eau dans plusieurs zones de la capitale garantit un processus de réalimentation en eau de ces zones en pénurie d’ici à 48 heures et sensibilise la population afin de faire un meilleur usage de l’eau.

D’après des chiffres révélés en 2017 par le Centre technique d’exploitation d’eau de la Région métropolitaine de Port-au-Prince/ CTE, la DINEPA compte 18 forages dans La Plaine du Cul-de-Sac qui fournissent environ 110 000 m3 d’eau. En additionnant, cinq puits de 100 mètres de profondeur et de 12 à 16 pouces de diamètre sont forés à l’est de l’aéroport international, chacun d’eux peut fournir une quantité de 200 m3 par heure de pompage pour approvisionner les zones avoisinantes de Port-au- Prince.

Ce manque d’eau que connaissent actuellement certaines zones de la capitale est dû à la défectuosité du matériel hydraulique et à la déviation de certains tuyaux, expliqua Guyto Édouard, directeur général de la DINEPA. Connaissant l’utilité et l’importance de cette ressource naturelle, surtout pour les besoins de base, le directeur général rappelle que l’institution n’a que de faibles moyens économiques pour véritablement pallier ce problème et estime que la culture du gaspillage doit être bannie.

Selon une étude réalisée par un groupe militaire américain d’Alabama et de Virginie publiée le 17 juin 2015, dans les pays en voie de développement la consommation de l’eau est de 40 litres par jour par personne quand elle est fournie à domicile. Suivant la distance de la source par rapport a la position de la personne qui désire s’en procurer, approximativement à 200 mètres elle est de 15 litres par jours par personne, 7 litres quand la source est à plus de 1000 mètres.

Haïti a un faible taux de couverture végétale. De ce fait, le pays reçoit en moyenne 1400 millilitres d’eau de précipitation annuelle. Cette eau est exploitée n’importe comment. L’État et les particuliers l’utilisent à leur manière, alors que cette quantité est déjà insuffisante. Suivant les informations du directeur général « Pour desservir la capitale, il faut chaque jour 300 000 m3 d’eau ». Il se trouve dans l’obligation d’inviter la population à faire un usage plus rationnel de ce précieux liquide considéré comme une nécessité relevant des services sociaux de base.

Pour garantir un meilleur service, le directeur général en a profité pour informer les abonnés d’honorer leurs obligations envers l’institution.

Bernadette Montas

Comments

comments

scroll to top